Maman à Lyon - Activités enfant et ados

La lumière dans les combles, treize juifs cachés...

Sans le faire exprès à quelques jours d'intervalle, j'ai lu deux histoires vraies, romancées, sur le sujet de la déportation et de l'extermination des juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale. Après le tatoueur d'Auschwitz, j'ai été bouleversée par l'héroïsme de Stefania racontée dans La Lumière dans les combles par Sharon Cameron et publié en France aux éditions Gallimard Jeunesse.

« Treize juifs dans mon grenier. De toute façon, les nazis ne pourront me tuer qu’une seule fois. »

« Treize juifs dans mon grenier. De toute façon, les nazis ne pourront me tuer qu’une seule fois. »

Stefania et sa sœur ont un terrible secret : treize juifs se cachent dans leur grenier. Mais bientôt, l'étau nazi se resserre… Comment continuer à avancer quand chaque coup frappé à la porte pourrait être le dernier ?

Ce roman bouleversant, c'est l'histoire vraie de Stefania Podgorska, une jeune polonaise catholique de 16 ans. En plus d'avoir la charge de sa petite soeur Helena de 6 ans, Stefania va prendre la lourde décision de cacher des juifs au nez et à la barbe des Nazis, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Et tout au long du livre, on se demande comment un tel héroïsme (une telle inconscience penseront certains) peut être à ce point chevillé au corps (et au coeur) d'une jeune fille qui n'est même pas encore majeure. Malgré les obstacles en pagaille, les privations, l'épuisement, la peur de les voir tous mourir, Stefania se démène chaque jour, au péril de sa vie, pour trouver de quoi nourrir ceux qu'elle cache sans éveiller de soupçon.

Sa vie et celle de sa petite soeur, qui se révèle incroyablement douée pour l'épauler, pendant ces années n'est qu'une succession d'entreprises périlleuses qu'elles affrontent avec combattivité, malgré la peur chevillée au ventre. Avec une seule obsession : les garder tous en vie.

Stefania a fait le choix de résister. Quitte à payer le prix fort.

Extrait

«J'espère bien que vous allez m'emmener à la Gestapo. Alors je pourrai leur dire ce que je vais vous dire à vous. Que vous êtes des lâches. Et des idiots. Bien sûr que je veux cacher des juifs ! Je le reconnais. C'est la vérité. Je veux les cacher et les aider jusqu'à ce que quelqu'un décide d'en finir avec cette guerre.»

Ce récit est très documenté, comme l'auteure nous le raconte dans la postface détaillée. Pour ce roman destiné aux ados dès 13 ans, elle s'est appuyée sur les carnets intimes de Stefania, ses nombreuses interviews et un voyage en Pologne accompagné de son fils. A la fin, une série de photos de famille rend l'histoire encore plus concrète aux yeux du lecteur.

Ce roman est celui d'un pan de l'histoire qu'on voudrait oublier, mais dont on doit se souvenir. Et je le trouve parfaitement adapté aux ados pour cela, j'espère d'ailleurs qu'il connaîtra le même succès que le journal d'Anne Frank. A chaque page, on craint que tout bascule, mais l'écriture terriblement efficace nous empêche de lâcher le livre tant on veut connaître la suite. C'est haletant.

Extrait

« Quelqu’un frappe à la porte d’entrée. Ils savent. Ils savent. Ils savent. Les mots pulsent dans mon sang. »

Le livre pointe d'ailleurs le sort réservé à ceux qui aidaient des juifs et ont eu moins de chance...

Malgré les atrocités au coeur du ghetto de Przemysl et aux alentours, c'est une incroyable aventure humaine mêlant tragédie, terreur, héroïsme et amour. L'auteure arrive même à distiller des pointes d'humour et de bonheur dans ce quotidien si sombre.

 

Une lecture qui ne laisse pas indemne, mais porteuse d'espoir sur la nature humaine. C'est une belle leçon d'altruisme.

(couverture définitive)

Stefania et Helena ont été nommées Justes parmi les Nations, par le centre mondial de la Mémoire de la Shoah, une distinction décernée à 27 712 personnes qui ont mis leur vie en danger pour sauver des Juifs. Entre cinq et six millions de juifs ont péri de l'extermination nazie.

 

Epreuves non corrigées reçues en service de presse.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article