Maman à Lyon - Activités enfant et ados

La place de la grand-mère

Au tout début où je suis devenue maman, j'ai un peu cherché mes marques non pas vis-à-vis de ma fille, mais plutôt vis-à-vis des grands-parents.

 

plat-de-grand-mere-macarons-et-meringues.jpg

J'étais convaincue que les enfants ont besoin de leurs grands-parents et je voulais donc les laisser prendre leur place. Mais devenir mère, on le sait bien, ce n'est pas facile, le mode d'emploi n'est pas livré avec, il faut le découvrir. Et moi j'avais justement envie d'avoir le temps de le découvrir par moi-même sans être assaillie par les conseils souvent périmés des grands-mères (il n'y a rien de péjoratif mais vu que c'était leur premier petit enfant, les dernières pratiques dataient un peu). A ce moment-là, on est tiraillé entre son rôle de fille ou de belle-fille qui écoute, tout en n'ayant pas forcément envie de suivre la parole parentale.

 

Et si je voulais que les grands-parents prennent leur place, à des moments j'ai eu l'impression qu'ils prenaient justement un peu trop de place. Si moi je n'avais aucune crainte sur le fait que j'allais aimer ma fille au premier coup d'oeil, j'ai eu le doute de savoir si elle allait m'aimer autant. Quand j'ai vite repris le travail pendant que la grand-mère passait de bons moments avec ma fille, j'étais à la fois rassurée de la savoir entre de bonnes mains aimantes et un peu déstabilisée de l'attachement excessif que ma fille pourrait lui porter.

 

A la naissance de ma fille, j'ai ressenti chez les grands-mères une impatience, une envie excessive, comme si elles avaient elles-mêmes eu un nouvel enfant, et cela me mettait un peu mal à l'aise. Sur le coup, je n'ai pas compris à quel point, cela devait être difficile pour elles aussi de trouver leur place en tant que grand-mère, et ne plus seulement avoir un rôle de mère. Maintenant que je sais que je ne serai plus de nouveau maman, je perçois le sentiment qui a dû les agiter. Comme si le désir d'enfant qui avait dû se taire depuis des années était un peu ravivé. J'ai appris à être mère et elles ont appris à être grand-mères avec les différences que cela comporte : accepter que le mode d'éducation soit différent de ce qu'elles ont fait mais aussi de profiter du privilège des grands-parents de justement ne pas être obligés de faire l'éducation et d'avoir juste à profiter des bons moments.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Blog d'une maman de 3 enfants à Lyon (la Miss 16 ans, le p'tit gars 14 ans et P'tit Lucky 10 ans). Nos bons plans de parents : idées de sorties, jeux, activités créatives, voyages... En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
C'est vrai, ce jeu de chaises musicales à la naissance d'un zébulon est déstabilisant (j'ai vécu un peu pareil comme ressenti)...à quand un livre sur le sujet?
Répondre
L


Oh il doit bien y en avoir non ?



G
merci pour ce post que je prends comme un soutien, en ce moment je suis chez mes parents avec mes 3 filles (ma derniere à 4 semaines) en + ma belle- mére est là et mon mari est à l'étranger et
c'est dur dur, j'ai beaucoup rigolée des "conseils perimes" mais le pire c'est l'envahissante et surtout personne qui m'écoute et quand ils se soutiennent les 3 pour se donner raison c'est le
bouquet!!!!!
Répondre
L


Bon courage à toi !!!



S
ici j'ai fait l'erreur avec ma première de la laissé en garde chez ma mère, que je ne referais pas avec mes garçon, ma mère n'écoute pas nos recommandations et n'en fais qu'à sa tete, résultat 2 kg
en 3 jours pour ma fille ( un bon régime de pain au chocolat, croissant au jambon ...) et une petite fille insupportable à chaque fois qu'elle revenait, maintenant c'est fini !! je crois en plus
que ma mère s'est prise pour la mère de ma fille !!!
avec ma belle-mère, s'est plus simple, elle ns écoute !!
Répondre
L


Oups !



L
Moi, j'avoue que les choses se sont faites assez naturellement, je n'ai pas ressenti de pressions quelconques, et je me demande si le fait de trop y cogiter à l'avance ne nuit pas aussi à la
spontanéité de chacun ... je pense aussi que bien sûr, notre histoire personnelle avec nos parents et nos grand-parents peut être source d'inquiétude ou pas ...
Après, je suis partisan de dire les choses au moment où elles ont besoin d'être dites, ce n'est parfois pas la peine de froisser les gens "à l'avance" en leur édictant des règles qu'ils n'auraient
peut-être jamais eu envie de transgresser ...
Et quant à la crainte que notre enfant aime une autre personne plus que nous ... je ne sais pas, elle ne m'a jamais effleurée ... vu que tu dis toi-même que tu étais sûre de ton propre amour pour
elle, pourquoi ne pas simplement lui faire confiance ? Ca me fait penser à mes loulous quand ils me disent que je fais plus de câlins à l'un ou à l'autre ...
Merci pour ce témoignage, en tous les cas, qui a le mérite de faire réfléchir ...
Bises et bonne semaine !
Répondre
L


Je n'ai pas cogité à l'avance, mais les premières impressions étaient un peu pénibles et puis on a fait comprendre ce qu'on voulait bien laisser faire et ce sur quoi on ne voulait pas céder. Mais
comme dit Ginie, avec certaines personnes ça peut froisser...



A
Idem j'ai cette crainte que ma mère prenne trop de (ma) place dans la vie de mes enfants. L'impression parfois d'une rivalité dont elle n'a pas forcément conscience. Je trouve que ce n'est pas
évident comme situation...
Répondre
L


Les grands parents ont le beau rôle, ils n'ont plus l'éducation à faire !



G
Sans être encore parents, nous nous interrogeons déjà sur la place des futurs grands-parents. Mon Homme redoute déjà les réactions de sa mère et j'avoue avoir un peu peur que ma mère soit trop
directive avec moi : elle a des prises de position assez radicales sur l'allaitement et la tétine alors que je n'ai encore rien décidé du coup j'ai peur qu'elle cherche à m'influencer pour que je
fasse comme ELLE veut et pas comme je le sens ... Malgré ça, elle sait que son rôle sera de les chérir, pas de les éduquer et elle attend ça avec impatience ! Merci pour cet article ! Bises
Répondre
L


Je pense que justement le moment venu, tu sentiras en toi assez de détermination pour faire sentir sans froisser que c'est vous qui décidez !



I
très bel article et belle conclusion dans laquelle bcp de mamans et grands-mères se reconnaitront je crois ;-)
Répondre
L


Merci et tant mieux alors !



P
J'ai ressenti comme toi auprès de ma belle mère, ma mère est beaucoup plus discrète car elle sait ce que c'est une grand mère notre présente (sa belle mère l'était et elle en a eu marre), j'ai un
peu remis ma belle mère à sa place, gentillement et depuis ça va mieux, car elle insistait trop sur ma façon d'élever mes enfants, (tu comptes allaiter jusque quand ? Faut les laisser pleurer ?
Pourquoi tu ne donnes pas de lait en poudre ?) enfin je n'aimais pas ça façon d'élever des enfants, j'ai ma façon et voilà.
Répondre
L


Le pire c'est que c'est fait avec beaucoup d'amour je pense !



S
oui c clair !!
moi j'ai eu un soucis a la naissance de mon fils , ma belle mere essayer de prendre ma place mais je les remise droite mdr mdr
bisouss
Répondre
L


il paraît que ça arrive souvent !