Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Le parapluie de la discorde, sympathique cosy crime de Sylvie Baron

J'avais bien aimé le Cercle des derniers libraires de Sylvie Baron, un polar parfait pour les amoureux des livres. Aussi, quand j'ai vu la couverture "jumelle" du roman Le parapluie de la discorde aux éditions J'ai Lu, j'ai tout de suite eu envie de le lire. Attrait plutôt renforcé par la 4e de couverture.

Le parapluie de la discorde, sympathique cosy crime de Sylvie Baron

À Vic-sur-Cère, dans le Cantal, la villa Médard en impose par son élégance, ses secrets bien gardés, ses vies forgées autour de l'industrie du parapluie et... d'une femme d'affaires exceptionnelle au tempérament violent, Hélène Vitarelle. Son assassinat est un coup de tonnerre. Tout accuse son gendre, Jacques Naucelle, mais la seule à être persuadée de son innocence est sa maîtresse, Nina. La jeune femme ne voit qu'une personne capable de faire éclater la vérité : sa tante Joséfa, qui se laisse convaincre d'entrer au service de la famille Vitarelle pour mener sa propre enquête. Fine mouche sous ses rondeurs avenantes, Joséfa va mettre à nu les rouages d'une diabolique machination !

 

"Sylvie Baron a l'art de raconter les histoires d'aujourd'hui en les gardant reliées à leurs petites racines, leurs origines..." France Bleu

"L'Agatha Christie de la Haute-Auvergne a encore frappé !" Le journal du centre

 Pour lever l'accusation de meurtre qui pèse sur le père des enfants de Nina, sa tante Joséfa, avec laquelle elle forme un drôle de tandem, plonge dans les secrets d'un clan du parapluie auvergnat où pouvoir et argent font souvent oublier bonheur et humanité.

Pour lever l'accusation de meurtre qui pèse sur le père des enfants de Nina, sa tante Joséfa, avec laquelle elle forme un drôle de tandem, plonge dans les secrets d'un clan du parapluie auvergnat où pouvoir et argent font souvent oublier bonheur et humanité.

J'ai eu un peu plus de mal à rentrer dans ce roman-ci, je n'ai cette fois pas éprouvé le délicieux frisson du suspens qu'il y avait dans le Cercle des derniers libraires, en attendant de savoir quel serait le prochain libraire à passer de vie à trépas !

On retrouve les majestueux paysages auvergnats chers à l'auteure et ses descriptions nous donnent envie de réserver illico presto un séjour au vert en Auvergne. L'auteure n'a pas son pareil également pour mettre en valeur une profession "en danger", un savoir-faire qui risque de se perdre. Dans celui-ci, elle dépeint l'industrie du parapluie avec fougue et détails sans que ce soit ennuyant. Elle nous invite à regarder notre accessoire anti-pluie avec un oeil neuf !

Du côté des personnages, l'intrigue met un peu de temps à se mettre en place. On démarre avec Joséfa, la sympathique tante qui adore mener des enquêtes policières et sa nièce, la volcanique Nina à la chevelure rousse flamboyante, qui n'arrive pas à avancer après le suicide du père de ses jumeaux, Jacques Naucelle.

L'histoire prend une tournure intéressante lorsque Joséfa et Nina se font embaucher à la villa Médard où vivait "son Jacky"... qui était d'ailleurs marié. Les deux femmes plongent donc en toute discrétion dans le quotidien de la belle-famille de Jacques, la prestigieuse famille des Vitarelle, grand employeur de la région avec se fabrique de parapluies made in France.

L'objectif de notre drôle de tandem ? Résoudre le mystère autour de la mort d'Hélène Vitarelle, la matriarche autoritaire qui dirigeait d'une main de fer la villa, sa famille et l'entreprise de parapluies. Plus elles collectent des éléments, moins le Jacky de Nina semble sympathique : coureur de jupon, voleur, magouilleur... Néanmoins, Nina persiste à le croire innocent du meurtre d'Hélène dont il a été accusé. Cela voudrait donc dire que le meurtrier court toujours et se cache parmi les membres de la famille... Joséfa et Nina doivent pour cela plonger dans les secrets d'un clan où pouvoir et argent font souvent oublier bonheur et humanité.

Au fil des pages, l'auteure nous livre une histoire sympathique à suivre, mélangeant polar et romance, un cosy mystery qui fait penser à un bon feuilleton de série télévisée. En guest star, Joséfa apparait comme la tornade ange-gardien, à la fois femme forte et sentimentale, qui n'a pas son pareil pour décrypter les mystères, résoudre les problèmes et faire bouger les choses, avec du bon sens et une certaine dose de fantaisie. Si l'originalité du scénario n'est pas au rendez-vous, on se laisse toutefois volontiers happer par cette version so frenchy des Agatha Christie, avec un bon paquet de mots inusités !

 

Cela m'a donné envie de découvrir les autres livres où Joséfa intervient, et cités en référence :

 

Un bon moment de lecture où mystère et passion s'entremêlent !

Le parapluie de la discorde, sympathique cosy crime de Sylvie Baron

livre reçu en service de presse

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Blog d'une maman de 3 enfants à Lyon (la Miss 16 ans, le p'tit gars 14 ans et P'tit Lucky 10 ans). Nos bons plans de parents : idées de sorties, jeux, activités créatives, voyages... En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article