Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Une bonne et une mauvaise nouvelle

J'ai eu un très gros coup de coeur pour Une bonne et une mauvaise nouvelle de Marion Mc Guinness aux éditions Eyrolles, une belle histoire d'amour pleine de sensibilité entre des êtres un peu cassés.

Une bonne et une mauvaise nouvelle

4e de couverture :

Clothilde a fait de l'annonce des mauvaises nouvelles son métier. Son créneau : les interactions sociales personnelles que les gens préfèrent éviter. Sa mission : informer avec diplomatie et professionnalisme en cas de ruptures, licenciements, fins de contrats brutales, maladies et décès, etc.

Née sous X, Clothilde porte un prénom qu'elle déteste et collectionne les objets perdus qu'elle s'efforce de rendre à leurs propriétaires. Elle a deux chats, parce qu'eux ne la contredisent jamais, et beaucoup trop de livres à lire. Elle n'a qu'une amie, Sarah, mais c'est déjà pas mal. Elles se connaissent depuis l'école primaire, car la maison de Sarah était en face du foyer de l'orphelinat. Le seul défaut de Sarah, c'est son frère jumeau, Ben. Il a été le premier - et unique - amour de Clothilde, mais l'a quittée brutalement pour faire sa vie en Angleterre.

Alors qu'elle est confortablement installée dans cette vie solitaire et un tantinet marginale, Clothilde reçoit la visite du notaire local: il à une bonne et une mauvaise nouvelle pour elle. Sa mère biologique vient de mourir, lui laissant un héritage pour le moins inattendu: la garde d'un petit garçon de 8 ans, tout aussi roux qu'elle... qui s'avère être son petit frère. Mais est-ce la bonne ou la mauvaise nouvelle?

Une bonne et une mauvaise nouvelle

Clothilde a plutôt bien réussi pour une jeune fille qui a passé toute sa vie en foyer et qu'aucune famille n'a jamais voulu adopter : elle a un métier, certes un peu spécial, une maison, et deux chats qui suffisent à son bonheur.

Car hormis sa bonne amie Sarah, Clothilde ne laisse guère quiconque pénétrer son cercle intime. Traumatisée par son abandon à la naissance, elle ne pense pas pouvoir être aimée. D'ailleurs, la seule fois où elle a baissé la garde et est tombée amoureuse, Ben le jumeau de Sarah a fui. Cela fait 12 ans et elle ne l'a pas oublié.

Mais alors qu'elle approche la trentaine, Clothilde va voir sa petite vie tranquille dans son village normand complètement bousculée. A la mort de sa mère qu'elle n'a jamais connue, elle hérite soudainement d'un frère de 8 ans.

Et qu'il est compliqué d'aimer et faire confiance quand on a grandi dans un cadre peu rassurant. Clothilde s'aperçoit que si elle a presque envié son frère d'avoir connu sa mère (il n'a pas été abandonné, lui), grandir avec une mère alcoolique n'est pas forcément plus enviable...

Et pour couronner la tempête qui déstabilise la vie de Clothilde, voilà que Ben revient vivre près de chez elle, après un échec sentimental cuisant et toujours affecté par le manque de fierté parental.

C'est un livre qui pointe la difficulté de s'autoriser à être heureux quand on a été malheureux. Résilience et droit au bonheur sont les sujets de fond de cette histoire qui a parfois des airs de conte de fée.

 

Une très jolie histoire d'amour, où chacun essaie de cacher ses fragilités.

Une bonne et une mauvaise nouvelle

C'était ma première lecture de cette auteure, j'ai hâte de découvrir son premier roman Égarer la tristesse: La vie trouve toujours un chemin.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article