Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Les Loups blessés, un polar français qui sonne juste

Les Loups blessés, un polar français qui sonne juste

Ca fait longtemps que je n'avais pas lu un aussi bon polar Français... qui se passe en France. Paris, Marseille, du Drugstore Publicis aux cités du 9-4, ça fait du bien de changer un peu de ces polars qui dans 90 % des cas se passent aux US !

En lisant les 336 pages de Les Loups blessés, j'avais constamment en tête les grands films français de truands de l'époque de nos parents, comme les tontons flingueurs, le clan des siciliens, avec l'excellent Lino Ventura.

Attaque de fourgons blindés, attaque de dépôt d'argent, grande évasion de prison, on retrouve tous les cocktails de ces grands films des années 70. A part qu'il s'agit ici de "beaux mecs" (comprendre des truands de gros calibre) de notre époque qui ont par exemple des téléphones portables.

 

Du côté des truands, on y suit principalement les Corses, Matteo Astolfi et son petit frère Doumé, l'un veut se retirer des affaires pour être avec sa femme et son fils après 2 derniers très gros coups avec plusieurs millions à la clé, l'autre est impatient de se lancer dans le business. Et Doumé commence avec 2 dealers de cités, Imed et Nordine Belkiche, avec une attaque de fourgon où 2 convoyeurs de fond sont descendus froidement.

Du côté des flics, il y a le commissaire Pessac vieux loup fatigué aux précieux indics, parfois manipulateurs, et Philippe Lelouedec, un bon flic qui abat tout le boulot sur le terrain avec son groupe.

Le tableau ne serait pas complet sans le bar louche "Chez Mylène" où toutes les affaires se montent et aucun flic ne peut mettre les pieds.

 

Tout sonne juste, vrai, et pour cause, l'auteur n'est autre que Christophe Molmy, aujourd'hui chef de la BRI, brigade de l'antigang à Paris et qui avait commencé sa carrière à la PJ de Marseille.

A la première page du roman, je me suis dit qu'est-ce que c'est bien écit pour un polar ! (trop bien même ?). Impression oubliée dès le premier récit de filature, qui m'a paru comme à chaque fois ennuyeux. Qu'il est difficile de retranscrire ces relais incessants entre les différents véhicules, pour éviter de se faire repérer, sans lassitude. Pourtant l'auteur a bien réussi à faire ressentir toute la lourdeur et la tension de cette traque discrète qui peut durer des semaines.

Entre ces deux extrêmes, c'est un premier roman bien écrit qui tient la route et le lecteur en haleine, jusqu'au dénouement tragique qu'on pouvait néanmoins attendre...

Un polar avec du panache, où il n'y a pas un seul héros, mais de chaque côté, truands comme policiers, des personnages consistants, chacun aux prises avec leurs démons et leurs aspirations !

 

Bravo aux éditions de La Martinière pour cette nouvelle collection de romans policiers et merci pour cette belle découverte !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

lesdoucesparoles 09/04/2015 12:29

Très intéressant comme polar !

Lucky Sophie 09/04/2015 12:31

Oui mettre en lumière parallèlement les émotions des flics mais aussi celles des truands et des indics, c'était très intéressant !

swettylux 09/04/2015 12:04

oui il a lair pas mal comme polar francais

Lucky Sophie 09/04/2015 12:23

Une très bonne surprise !

Cécile Lefebvre 09/04/2015 11:07

bonne idée cadeau pour mon mari qui aime les polars... moi suis fantastiques ;-)

Lucky Sophie 09/04/2015 12:23

Celui-là est très réaliste ! :-)