Maman à Lyon - Activités enfant et ados

La bibliothécaire d'Auschwitz, une étincelle dans la nuit

Quelle claque ce livre La bibliothécaire d'Auschwitz de Antonio G. Iturbe aux éditions J'ai Lu. Comme à chaque fois que je lis un roman inspiré de faits réels qui se sont passés pendant la Seconde Guerre Mondiale, c'est tellement douloureux de plonger dans ces heures sombres de l'Humanité. Douloureux mais nécessaire selon moi, pour ne jamais oublier. Dans ma tête tourne toujours en boucle la question "Mais comment a-t-on pu en arriver à de telles atrocités ?".

La bibliothécaire d'Auschwitz, une étincelle dans la nuit

Et pourtant dans cet enfer, il y a eu les quelques lueurs d'espoirs données par ceux qui ont osé enfreindre les règles au péril de leur vie. Dita est l'une d'entre eux. Les livres sont interdits. Pourtant, âgée de seulement 14 ans à l'époque, elle devient la bibliothécaire du bloc 31 où Fredy Hirsch organise une école clandestine pour les enfants d'Auschwitz.

4e de couverture :

À quatorze ans, Dita est l'une des nombreuses victimes du régime nazi. Avec ses parents, elle est arrachée au ghetto de Terezín, à Prague, pour être enfermée dans le camp d'Auschwitz. Là, malgré l'horreur, elle tente de trouver un semblant de normalité. Quand Fredy Hirsch, un éducateur juif, lui propose de conserver les huit précieux volumes que les prisonniers ont réussi à dissimuler aux gardiens du camp, elle accepte. Au péril de sa vie, Dita cache et protège un trésor. Elle devient la bibliothécaire d'Auschwitz.

À partir du témoignage de Dita Kraus, la véritable bibliothécaire d'Auschwitz, Antonio G. Iturbe a construit un roman fascinant qui a bouleversé des milliers de lecteurs à travers le monde.

La bibliothécaire d'Auschwitz, une étincelle dans la nuit

Le livre raconte donc l'histoire romancée de Dita mais aussi de ceux qu'elle a côtoyés de près ou de loin : les terribles SS, le froid et cruel docteur Mengele, les résistants, les professeurs...

L'amour, l'amitié, l'entraide, l'égoïsme, la trahison, la folie, et surtout le courage s'invitent dans ce quotidien sans horizon, où le ciel est souvent noir des cendres de fours crématoires et où chaque jour de vie en plus est une victoire.

L'auteur nous fait toucher du doigt quelle étincelle de bonheur ces huit vieux livres conservés jalousement par la jeune bibliothécaire, chéris, aimés, réparés, rafistolés avec les moyens du bord, représentent une fenêtre d'évasion pour les enfants et professeurs de l'école en dépit des risques inconsidérés. Une bulle de bonheur.

Qu'importe qu'ils soient en mauvais état ou dans une langue qu'elle ne comprend pas, Dita s'en occupe comme d'un trésor parce qu'elle aime les livres et les histoires qu'ils racontent. Les personnages de roman sont ses béquilles pour ne pas s'écrouler.

La bibliothécaire d'Auschwitz, une étincelle dans la nuit

En dépit de la force des faits racontés, j'ai eu un peu moins d'émotions qu'avec d'autres livres sur le sujet, sans doute à cause du choix de construction narrative de l'auteur, en particulier au début, où il découpe l'histoire en tranches en se focalisant sur un personnage à chaque fois. Mais au fur et à mesure qu'on avance dans la lecture, l'histoire devient plus fluide.

Une fois le roman achevé, la lecture se poursuit avec les notes de l'auteur qui raconte ses différentes rencontres avec Dita à Prague, à Auschwitz, à Barcelone et en Israël depuis la sortie de son livre en Espagne en 2012.

Il dépeint la force de caractère qui agite encore aujourd'hui à plus de 90 ans, après tout ce qu'elle a enduré, cette jeune fille entêtée qui a endossé le rôle improbable de bibliothécaire à Auschwitz.

Il nous donne aussi des nouvelles des autres personnes qui sont mises en lumière par son roman, nous rappelant ainsi que tous ont vraiment vécu cet enfer... et même plus, avec le joug communiste qui a succédé aux camps nazis.

La bibliothécaire d'Auschwitz, une étincelle dans la nuit

Je vous reconseille aussi l'émouvante histoire d'amour au coeur de l'enfer : le tatoueur d'Auschwitz, qui m'avait fait pleurer à chaudes larmes.

 

Mes autres lectures sont épinglées ici.

 

livre reçu en service de presse

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Blog d'une maman de 3 enfants à Lyon (la Miss 16 ans, le p'tit gars 14 ans et P'tit Lucky 10 ans). Nos bons plans de parents : idées de sorties, jeux, activités créatives, voyages... En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
Plus le temps passe et moins j'arrive à lire ce genre de livres. Je pleur eà la 3eme plage et je n'en peux plus. Ausi chouettes soient-ils, je n'en n'achète plus, c'est devenu trop dur pour moi.
Répondre
L
Je comprends, l'inacceptable reste.... inacceptable !