Maman à Lyon - Activités enfant et ados

L'Arche de mésalliance, les cadres sups de la Défense au vitriol

J'ai été surprise par L'Arche de mésalliance de Marin de Viry aux éditions du Rocher. Même si la quatrième de couverture l'annonçait, je ne m'attendais pas à un livre aussi cynique, acide, puissant, qui caricature à merveille le monde des cadres dirigeants dans les grandes entreprises de La Défense à Paris.

L'histoire : ils sont deux et il n'y a qu'un poste de directeur général à pourvoir. Mais le PDG le leur a promis à tous les 2, juste pour le plaisir de les voir s'entretuer....

L'histoire : ils sont deux et il n'y a qu'un poste de directeur général à pourvoir. Mais le PDG le leur a promis à tous les 2, juste pour le plaisir de les voir s'entretuer....

Marius, aristocrate aussi désenchanté que catholique, travaille pour un fleuron international du « développement durable ». Le PDG de l'entreprise, en bon cynique, le met en concurrence avec Priscilla, une Anglaise aussi ambitieuse que féministe. L'enjeu ? Le poste de directeur général. La guerre programmée aura-t-elle lieu ? Avec la complicité de Sean, haut dirigeant lassé du capitalisme, Marius et Priscilla font un pacte et orchestrent une stratégie pour saboter les plans de leur direction. Dans cette lutte, il n'est pas impossible que l'amour soit l'ultime « chant » de l'odyssée de ces personnages en rupture.

Avec son goût des formules qui font mouche, Marin de Viry manie à la perfection l'art de la satire. Scrutant cette fourmilière qu'est le quartier d'affaires de La Défense, il épingle les travers d'un milieu professionnel et d'une époque. L'Arche de mésalliance se lit comme une incitation à fuguer et à préférer la vie de château aux servitudes (plus ou moins) volontaires.

L'Arche de mésalliance, les cadres sups de la Défense au vitriol

L'écriture y est tantôt fouillée, complexe, parfois même ardue à lire, tantôt simple, directe et efficace. Cela donne un livre inattendu, satirique et onirique, qui prête à sourire, met parfois mal à l'aise et invite quadras et quinquas à sortir d'une mascarade professionnelle pour s'écouter tant qu'il est encore temps.

Extrait :

"Dans le cas de l'Arche, songeait Marius parvenu au pont de Seine, et regardant le fleuve où ses espérances se noyaient tous les matins, pour que rien ne soit épargné au peuple qu'elle surplombe et qu'elle écrase à la fois, il a fallu que cette sorte de table de chevet Ikea géante, volontairement montée de travers par un client débile de camelote scandinave, achève la perspective qui commence au palais de nos rois et se poursuit par le mémorial de nos victoires."

Après tant d'audace d'écriture, j'ai peut-être un peu regretté l'évolution finale, à la façon d'un conte de fées hollywoodien, même si notre habitude des happy ends fait que cela est toujours plus rassurant...

 

Un roman décapant, parfait pour attaquer la rentrée avec du recul !

 

livre reçu en service de presse

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Blog d'une maman de 3 enfants à Lyon (la Miss 16 ans, le p'tit gars 14 ans et P'tit Lucky 10 ans). Nos bons plans de parents : idées de sorties, jeux, activités créatives, voyages... En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article