Maman à Lyon - Activités enfant et ados

La femme à l'étage, haletant thriller domestique

J'ai passé un super moment de lecture avec le thriller La Femme à l'étage de Rachel Hawkins aux éditions Hauteville. Le suspense est au rendez-vous et on ne sait pas bien cerner de qui il faut se méfier entre le peu de personnages en présence, tellement tous semblent avoir quelque chose à cacher !

L'auteure vouant une admiration aux soeurs Brontë, elle revisite le personnage intrigant de Jane Eyre et la réinvente en héroïne de roman à suspense. C'est assumé et très rigolo de retrouver les noms de lieux et de personnages de Jane Eyre : on rencontre Jane et M. Rochester dans le quartier résidentiel de Thornfield Estates !

La femme à l'étage, haletant thriller domestique

4e de couverture

On a tous besoin d'une seconde chance....

Jane vient d'arriver en Alabama, où, faute de mieux, elle exerce le métier de pet-sitter. Dans la résidence cossue où elle promène des chiens toilettés, on croise de rutilants 4x4 et des femmes au foyer qui s'ennuient ferme entre deux manucures. Le genre d'endroit où personne ne remarquera si elle vole quelques bibelots.

La chance lui sourit lorsqu'elle se fait renverser par une voiture. À son bord, Eddie Rochester, le résident le plus mystérieux de Thornfield Estates, qui met un point d'honneur à lui venir en aide. Il est beau, riche, et pas insensible à son charme. Et puisqu'il est veuf, la voie est libre. Pourtant Jane est hantée par Bea, sa défunte épouse, une femme belle, sophistiquée et ambitieuse. Pourra-t-elle prendre sa place dans le coeur d'Eddie ?

« Un roman à suspense qu'on dévore d'un bout à l'autre. » Publishers Weekly

« Rachel Hawkins dépoussière habilement un classique de la littérature à travers cette histoire de meurtre, d'ambition et d'amour, délicieusement teintée d'humour noir. Un roman haletant, qui m'a donné la chair de poule et m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière page. » Megan Miranda

« J'ai été épatée par La Femme à l'étage. Rachel Hawkins réinvente à merveille Jane Eyre, c'est noir et addictif ! » Samantha Downing

La femme à l'étage, haletant thriller domestique

Comme dans l'histoire originale de Jane Eyre, Jane la petsitter moderne raconte sa propre histoire à la première personne. Elle se moque d'abord des habitudes de ses riches clientes dont elle promène les chiens.

Sans le sou, Jane s'amuse aussi à leur voler des babioles, certes pour les revendre, mais aussi parce qu'elles sont tellement riches qu'elles ne s'en rendent même pas compte !

Extrait :

Les galas de charité, c’est un truc important, dans le quartier, j’ai remarqué ça, même si je n’arrive jamais à deviner pour quelle cause ils récoltent des dons, en fait. Les invitations, que je vois au bout des tables ou aimantées aux portes des réfrigérateurs sous un magnet, sont toutes rédigées dans un style pompeux. Les enfants, les femmes battues, les sans-abri, les défavorisés – autant d’euphémismes qui désignent une seule et même chose : les pauvres.

Mais sa rencontre avec le jeune et beau veuf Eddie Rochester permet à Jane, la pauvre orpheline, de basculer dans un vrai conte de fée où l'argent coule à flot... Certes, il lui faut aussi apprendre à se faire une place dans ce milieu de riches, dont les habitudes sont très codifiées et ce n'est pas une mince affaire ! (il y a un petit côté Desperate Housewifes dans ce livre).

Extrait :

Elle sourit toujours, sans doute pour exhiber ces placages parfaits qui ont dû lui coûter une fortune. Emily est aussi mince que Mme Reed et tout aussi riche, mais, à la place des mignons cardigans de Mme Reed, Emily porte toujours des vêtements sportswear très chers. Je ne sais même pas si elle va à la salle de sport, mais elle passe sa vie dans la tenue d’une personne qui attend le début de son cours de yoga.

Après toute une enfance de misères, Jane a du mal à croire que sa vie a pu être si formidablement transformée en quelques semaines seulement ! Il lui faut tout de même s'assurer que son avenir reste aussi doré, doit-elle pour cela être un brin manipulatrice avec Eddie....

D'autant que plane sur elle l'ombre de Béa, la fabuleuse et richissime épouse d'Eddie, portée disparue lors d'une sortie en bateau... Mais d'ailleurs, quels sont ces bruits étranges qui proviennent de l'étage ? Il ne faut pas oublier le sous-titre du livre "La voisine du dessus n'a pas dit son dernier mot...".

Ce scénario de rencontre entre une jeune fille assez pauvre et un beau et riche veuf, dont elle finit par se demander s'il a joué un rôle dans la disparition de se femme, n'est certes pas nouveau (cela m'a rappelé L'inconnue du lac que j'avais aussi beaucoup aimé) mais il y a des rebondissements originaux jusqu'à la toute fin !

 

Un roman à suspense particulièrement réussi !

La femme à l'étage, haletant thriller domestique

livre reçu en service de presse

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Blog d'une maman de 3 enfants à Lyon (la Miss 16 ans, le p'tit gars 14 ans et P'tit Lucky 10 ans). Nos bons plans de parents : idées de sorties, jeux, activités créatives, voyages... En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article