Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Pour vous servir, les tribulations d'une gouvernante chez les ultra-riches !

Pour vous servir, les tribulations d'une gouvernante chez les ultra-riches !

On attaque Pour vous servir plus poussé par la curiosité que par l'appétit littéraire, avouons-le ! Mais oui, une gouvernante chez des ultra-riches, on imagine bien qu'on va faire quelques découvertes croustillantes !

On enchaîne les pages de ce roman, intrigué par ce monde de nantis -pas forcément jet-set-, vu de l'intérieur. On est pressé de découvrir chaque nouvelle "leçon" qui ponctue les expériences de Françoise, pendant ses 20 ans de carrière laborieuse et silencieuse au service des riches.

"Leçon n°20 : Les pauvres ont des problèmes. Les riches ont des angoisses."

"Leçon n°21 : La richesse est le terreau préféré des névroses. Elle les multiplie comme des petits pains. (...) Au final il n'y a rien de plus proche d'un hôpital psychiatrique qu'un hôtel particulier."

"Leçon n°31 : Femme de nanti, c'est un métier. (...) Comme dans toutes les professions, il y a parmi les maîtresses de maison de brillants éléments et d'indécrottables buses. En tant que gouvernante, on apprend assez vite qui émarge dans quelle catégorie."

 

Ainsi se déroule au fur et à mesure des pages, et des patrons tous plus différents les uns que les autres, la carrière de Françoise racontée avec un humour décapant comme le laissait présager la 4e de couverture :

«Gouvernante : nom féminin. Personne qui gouverne, qui a le pouvoir en main.

Tu parles ! C'est le plumeau que j'ai en main, moi. Je suis celle qui repasse les robes sublimes de Madame, celle qui sert les invités de Monsieur. Personne ne me remarque mais dans l'ombre je les étudie, ces drôles d'oiseaux. Au lieu de faire domestique, j'aurais pu travailler au Muséum d'histoire naturelle.»

Aristocrates maniaques, héritière hystérique, intégriste passionnée, industriel névrosé, sénateur épicurien... Leurs points communs : ils sont riches, très riches, et leur gouvernante c'est Françoise. Après vingt ans d'une carrière silencieuse, la voilà qui raconte sa vie et la leur, avec une réjouissante malice. Des hôtels particuliers de Neuilly aux châteaux du Luberon, elle nous entraîne dans les coulisses de ce théâtre contemporain. Mais quelle mouche a bien pu la piquer ?

 

Certes, ce livre expose quelques uns des clichés qu'on pouvait légitimement attendre de la part des patrons : du mépris, des attitudes hautaines, des réflexes pingres, de l'ingratitude, de la versatilité...

Entre le patron qui ne s'abaisse pas à parler directement à son employé mais lui envoie ses consignes par messages interposés, le Prince qui met 2000 € dans une chemise mais n'offre pas des sanitaires décents à ses employés, le riche homme d'affaires qui est tellement habitué au décalage horaire avec ses allers incessants sur toute la planète qu'il convoque sa gourvernante à minuit moins le quart, l'épouse qui n'assume son rôle de mère que quand il s'agit de prendre des photos d'enfants parfaits, mais s'en débarrasse dès qu'ils lui posent des problèmes, il y a des exemples gratinés...

"Leçon n°39 : certains patrons ont beau nous demander de tout désinfecter dans les coins, certaines de leurs saletés ne s'effacent jamais".

 

Mais au fil des pages, ce n'est pas forcément l'humour ou la moquerie qui prédominent, on est vraiment touchés par les enjeux humains de ce travail hors-du-commun. Comment garder une vie personnelle lorsqu'on est ainsi pris tout le temps par les besoins des personnes à servir ?

"Chez le Prince, j'expérimentais la théorie des vases communicants : mon compte bancaire n'avait jamais été aussi plein, ni moi aussi vide."

Tout en avouant qu'en vivant dans les coulisses du luxe, le personnel s'habitue à certains aspects dont il est ensuite difficile de se passer : "A force de trimer dans des cartes postales, il se peut que je me sois mal habituée."

 

Ce livre va crescendo dans les sentiments, et bien au-delà d'une dualité riches / serviteurs. C'est un éclairage sur la vie de gouvernante, les impacts sur son couple, sur son rôle de mère, avec quand même quelques touchantes rencontres humaines, aussi bien du côté employeurs qu'employés.

 

Toutes mes félicitations à Véronique Mougin pour ce premier roman original, drôle et touchant !

Livre reçu en service de presse

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Galey 22/01/2016 07:45

où acheter ce livre ?

Lucky Sophie 22/01/2016 09:21

En librairies :-)

swettylux 21/05/2015 14:17

oui je le note sur ma liste
des bisouss

Lucky Sophie 21/05/2015 14:19

Un thème qui change je trouve ! :-)

Djahann 21/05/2015 09:36

Il a l'air sympa ce livre. ça me rappelle la série "Devious Maids" mais vu sous un autre angle.

Lucky Sophie 21/05/2015 12:35

Oui une lecture très agréable !

Véronique Mougin 21/05/2015 09:25

Merci beaucoup pour cette belle critique, Miss LuckySophie ! Suis heureuse que ma Françoise puisse émouvoir aussi... A bientôt j'espère
Véronique
https://www.facebook.com/PourVousServir.VeroniqueMougin

Lucky Sophie 21/05/2015 12:35

Plein de succès à vous avec Françoise qui en a à raconter :-)