Maman à Lyon - Activités enfant et ados

L'excellent "En attendant Bojangles"

J'ai lu En attendant Bojangles comme on sirote un cocktail, avec ravissement et par petites gorgées, au gré des mes déplacements en métro.

 

A chaque fois, je me laissais davantage imprégner par cette vie de famille complètement fantasque, loin de toute rationnalité.

"Trois nuits par semaine nous avions un invité. (..) Mon père l'appelait tendrement "l'Ordure". (...) Dès qu'il franchissait la porte, il se mettait à crier : Caïpirowska, Caïpirowska ! J'ai longtemps cru que c'était sa petite amie de Russie qu'il appelait comme ça, mais elle ne venait jamais, alors mon père, pour le faire patienter, lui servait un cocktail glacé avec de la menthe dedans et le sénateur était quand même content.

(...) Pendant les grandes danses nocturnes, il essayait d'embrasser toutes les amies de ma mère. Mon père disait qu'il sautait sur toutes les occasions. Parfois ça marchait alors il partait sauter les occasions dans la chambre. Quelques minutes plus tard, il ressortait heureux et plus rouge que jamais en hurlant le nom de sa petite amie de Russie parce qu'il devait bien sentir qu'il y avait quelque chose qui clochait."

L'excellent "En attendant Bojangles"

C'est l'histoire d'un enfant vivant au milieu d'une fête perpétuelle, entre ses parents fous d'amour.

"...des gens qui buvaient des apéritifs avec mes parents. Le matin, avec le reste des verres, je me faisais des salades de fruits qui débordaient du saladier. Les invités s'exclamaient que c'était vraiment la fiesta tout le temps, et Papa répondait que la vie c'était bon comme ça."

 

Les matins d'école manqués pour cause de coucher trop tardif, les piles de courrier qui s'amoncellent sans y jeter un oeil, les repas pris à n'importe quelle heure, une grue de Numidie -Mlle Superfétatoire- en guise d'animal de compagnie, une Maman qui change de prénom tous les jours, tout cela aurait pû déranger la maman qui est en moi.

Et pourtant, c'est raconté avec tant de poésie et d'émerveillement par l'enfant, que ça nous donne le sourire.

"Après m'avoir retiré de l'école, mes parents me disaient souvent qu'ils m'avaient offert une belle retraite anticipée. (...) Afin de m'instruire mes parents ne manquaient pas d'idées. Pour les mathématiques, ils me déguisaient avec des bracelets, des colliers, des bagues, qu'ils me faisaient compter pour les additions, et après ils me faisaient tout enlever jusqu'au caleçon pour les soustractions. Ils appelaient cela le "chiffre-tease", c'était d'un tordant."

 

Peu à peu, on comprend néanmoins que ces excentricités sont le reflet d'une folie douce de la Maman, qui forcit au fur et à mesure que le temps passe, et que le Papa fou d'amour, ne peut se résoudre à arrêter la fête incessante sur fond de "Mister Bojangles".

 

L'amour fou n'a jamais aussi bien porté son nom, un magnifique premier roman signé d'Olivier Bourdeaut.

 

Livre reçu en service de presse

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Lulu 15/03/2016 14:36

Haaaan! mais ce livre!! <3 La musicalité de l'écriture est folle! On le dévore! Et l'histoire est si touchante (sortez les mouchoirs sur le final)

Lucky Sophie 20/03/2016 08:11

Les différents prix qu'il vient de remporter mettent bien en lumière ce nouveau talent !

bbb's mum 10/03/2016 21:53

j'ai été très touchée aussi par cette lecture à la fois douce et pétillante, drôle et triste, bref tout en émotion !

Lucky Sophie 11/03/2016 08:23

exactement !

Petite-Mam 10/03/2016 15:04

Lol on dirait la vie de ma cousine qui vit à pas d'heure, au jour le jour, etc... ce n'est pas pour moi, même si ça fait toujours un peu rêver.. :)

Lucky Sophie 10/03/2016 15:08

ah ah sacrée vie en effet ! :-)