Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Le détecteur d'abandon parental

Le détecteur d'abandon parental

Cher Murphy,

 

J'avoue, ça fait un paquet d'années que je te mets tout sur le dos.

Il faut dire que c'est assez relaxant de pouvoir évacuer ses contrariétés en te rendant responsable de tous les malheurs qui nous arrivent.

Car vois-tu cher Murphy, quand on a signé pour le meilleur et pour le pire, à raison d'une vingtaine d'années par enfant, on pensait pouvoir conserver quelques miettes du meilleur à 2. Oui, oui, quelques moments rien que tous les deux.

 

Tacitement, comme beaucoup de parents, on avait conclu ce contrat de s'efforcer d'être les meilleurs parents possibles 362 jours et demi par an, et puis 2 jours par an, de penser un peu à nous. 2 petits jours. Oui seulement 2 petits jours. Un week-end dans un joli château où on ne craindrait pas de retrouver les enfants accrochés aux tapisseries de Bayeux, de voir la porcelaine de Limoges en miettes et où on pourrait peut-être terminer les 13 246 conversations inachevées du reste de l'année, sans être interrompus.

 

Mais à chaque baby-sitter réservée pour une soirée, à chaque séjour chez Papi et Mamie prévu de longue date, ces imprévisibles microbes se faisaient le plaisir de débarquer instantanément : otite, bronchiolite... et j'en passe (à tel point qu'on pourrait parier -sans aucun risque de perdre- que sortie des parents programmée rime automatiquement avec maladie inopinée). C'était ce qu'on appelait communément entre nous la loi de Murphy de l'emmerdement maximum (mais restons polis entre gens civilisés).

 

Et puis cette semaine, j'ai enfin compris, cher Murphy, que tu n'y es pour rien. Toutes ces années, je l'avoue, je me suis trompée. Je m'en suis rendue compte à l'instant où voyant le Papa préparer sa valise pour un déplacement professionnel, P'tit Lucky a déclaré fièvre, réveils nocturnes et vomito. Oui à cet instant précis, j'ai compris que j'allais être une maman solo dans la panade pour le reste de la semaine que tout ça, ça doit juste être une sorte d'instinct protecteur de survie de l'espèce.

J'imagine qu'un jour on découvrira peut-être un gêne "détecteur d'abandon parental" pour que Papa et Maman ne s'éloignent pas, même juste l'un ou l'autre à son tour (le même qui les fait hurler à 9 mois quand on disparaît de leur champ de vision !).

Alors Murphy pardon pour ça (enfin je reste quand même persuadée que tu as une petite part de responsabilités pour toutes les autres galères, mais c'est une autre histoire...).

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

PetitDiable 06/03/2015 15:12

Pour n'avoir pas eu de weekend à deux depuis des années, pour d'autres motifs certes, je compatis...

Lucky Sophie 08/03/2015 15:38

Merci ! <3 Et dire que dans quelques années, on se sentira seuls sans eux ! ;-)

TITIE01 06/03/2015 12:57

J'aaaddooorrre...!!
Et plus particulièrement ces phrases :" on avait conclu ce contrat de s'efforcer d'être les meilleurs parents possibles 362 jours et demi par an [....] on pourrait peut-être terminer les 13 246 conversations inachevées du reste de l'année, sans être interrompus."

Lucky Sophie 06/03/2015 13:05

Ca te rappelle du vécu ? ;-)

maman est occupée 06/03/2015 12:30

Je sais déjà que si les loulous doivent tomber malade, ce sera la semaine prochaine : après la rentrée donc...

Lucky Sophie 06/03/2015 13:05

On n'a jamais envie de les voir malades, malheureusement ça tombe quasiment toujours pile au plus mauvais moment...