Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Ces enfants qui ont de l'assurance !

Etre maman, ça demande d'avoir assez de patience pour supporter, sous son toit des personnes, au caractère affirmé, qu'on n'a justement pas choisi par affinité de caractère ! Vous voyez de quoi je parle ? Enfin de qui plutôt ? Des enfants bien sûr, et plus particulièrement des ados ! Certainement la meilleure période de la parentalité ! ( #humour ).

Car oui, ses enfants, on a beau les aimer d'un amour fou, il arrive que -ponctuellement- ils nous horripilent !

Et je peux vous assurer qu'avec trois enfants aux caractères différents, notre quotidien, c'est une vie de (petite) famille nombreuse toujours très animée !

L'avenir est une chance, et ce sont nos enfants pleins d'assurance qui l'incarnent le mieux ❤️

L'avenir est une chance, et ce sont nos enfants pleins d'assurance qui l'incarnent le mieux ❤️

Mais il y a aussi de très bons côtés à cela. Moi, la fille unique, je découvre des personnalités riches et inspirantes. En particulier, je suis toujours épatée par les réactions pleines d'assurance de mon fils toujours si à l'aise, que ce soit avec ses potes ou des adultes ! (bon, parfois un peu trop à l'aise d'ailleurs !). Qu'est-ce que j'aurais aimé avoir un dixième de son assurance à son âge moi qui souffrait d'une timidité maladive avec les adultes !

En parlant d'Assurance scolaire, on est rentré dans la période de fin d’année “Maman en orbite” où il faut gérer les (conflits d’) agendas hyper chargés et multiples de tous les membres de la famille, mais aussi respecter les délais de réinscription pour l’an prochain ! Ce n’est pas le moment d’avoir la tête dans la lune ! Moi qui suis pourtant hyper organisée, je deviens de plus en plus phobique de ces corvées administratives avec des comptes à créer dans tous les sens et un fichier de mots de passe dignes de figurer dans Matrix ! Et l'assurance scolaire fait partie des choses à ne pas oublier pour pouvoir valider les inscriptions en fin d'année scolaire.

Soupçonne-moi du meilleur ! Hum, hum, et du pire aussi !

Soupçonne-moi du meilleur ! Hum, hum, et du pire aussi !

Sur le dépliant de l'assurance scolaire, c'est indiqué "idéal pour les plus maladroits", et mes parents vous auraient dit que c'était moi tout craché ! Heureusement, je constate que mes enfants sont nettement moins catastrophiques que moi à leur âge. Je peux vous dire, qu'avec mon pas-de-bol légendaire, ma maman n'a pas eu à regretter l'argent investi chaque année dans l'assurance scolaire ! Vu le nombre d'accidents en milieu scolaire que j'ai ajouté à mon palmarès de Miss Catastrophe au fil de mes années d'école, on ne s'est jamais demandé si c'était utile cette assurance ! Oui, j'ai embrassé un mur de la cour d'école primaire avec mon nez en CP, oui, j'ai fait un vol plané dans l'escalier du collège et ma jambe est arrivée en Z, oui je me suis fait plâtrée le poignet droit quelques semaines avant le bac et je suis droitière...

Pourtant, je ne crois pas avoir été un vrai casse-cou. Mais j'ai fait quelques tours aux urgences et je suis passée par la case radiologie un certain nombre de fois. Et surtout j'ai eu l'immense bonheur de pouvoir faire signer mes copains sur mes plâtres un bon nombre de fois. Ma maman avait fini par croire que je le faisais exprès pour pouvoir décrocher le Saint Graal du plâtre, accessoire de mode hyper stylé au collège et lycée.

Alors qu'avec mes enfants, touchons du bois, nous n'avons pas eu une seule fois à faire jouer l'assurance scolaire. Oh, je vous rassure, on a eu notre lot de passage aux urgences et de radiographies d'à peu près tous les membres du corps humain si on cumule les 3 enfants. On a aussi malheureusement connu l'étape des points de suture (à laquelle j'avais miraculeusement moi-même échappé, en dépit de ma propension à générer des situations catastrophiques). Mais finalement, c'est pire. Car ces drames sont toujours arrivés sous notre responsabilité et ça, c'est assez élevé sur l'échelle de culpabilité parentale ! On pourrait croire qu'avec le temps, ça s'estompe un peu, mais quand je relis ce que j'avais écrit quand c'est arrivé la première fois "sous le choc", j'ai toujours l'estomac noué.

Mes enfants, pros du cochon pendu, ont pourtant un palmarès médical moins conséquent que le mien !

Mes enfants, pros du cochon pendu, ont pourtant un palmarès médical moins conséquent que le mien !

Et chez vous, enfants maladroits, casse-cou ou pas trop ?

Ces enfants qui ont de l'assurance !
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Blog d'une maman de 3 enfants à Lyon (la Miss 17 ans, le p'tit gars 15 ans et P'tit Lucky 11 ans). Nos bons plans de parents : idées de sorties, jeux, activités créatives, voyages... En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article