Lucky Sophie

Blog maman pour s'amuser et voyager en famille !

Snjor, l'art du huis-clos à l'islandaise

Snjor. Ce titre m'a tout d'abord entraînée au nord du globe, inspirée par l'univers du magasin aux meubles pas chers et aux noms imprononçables... Et puis j'ai ensuite vu le lien de parenté avec le mot anglais Snow. Car c'est bien cela que Snjor veut dire en Islandais, la NEIGE.

Snjor, l'art du huis-clos à l'islandaise

Et dans nos contrées au climat clément, on n'a pas vraiment idée de combien la neige peut être oppressante quand elle tombe épaisse et sans discontinuer pendant des jours. Comme à Siglufjördur, la ville le plus au nord de l'Islande, un ancien port de pêche qui a connu son heure de gloire et de prospérité avec la pêche du hareng. Un endroit coincé entre la montagne et le fjörd, qui peut provoquer un effroyable sentiment de claustrophobie chez les rares étrangers qui y viennent.

 

Ari Thor est étudiant à Reykjavik. Il finira bientôt ses études à l'école de police, après avoir successivement abandonné des études de philosophie, puis de théologie. Il vit avec Kristin, étudiante en médecine, très bosseuse, et qui sort peu.

Recherchant sa première affectation, dans un contexte de crise économique où avoir du travail est une chance, Ari Thor accepte précipitamment l'opportunité qu'on lui propose au poste de police de Siglufjördur, sans en parler à Kristin. Sa petite amie, une fois au courant, refusera de le suivre dans cet endroit proche du cercle arctique, au climat hostile, jetant ainsi un premier froid dans leur relation.

 

C'est davantage pour son profil tourné vers les gens, avec ses études de philo et de théologie, que pour ses talents présumés de policier, que son chef Tomas le recrute : il faut dire que Siglufjördur est un village sans histoire, où personne ne ferme sa porte à clé... Et on aura tôt fait de surnommer Ari "le Révérend" plutôt que de s'attarder sur sa fonction de policier.

Par curiosité, j'ai cherché des photos de Siglufjördur pour me faire une idée !

Par curiosité, j'ai cherché des photos de Siglufjördur pour me faire une idée !

Un village sans histoire, vraiment ?

Voilà d'abord un mystérieux appel de détresse inidentifiable le soir du réveillon de Noël.

Ensuite un vieil écrivain un peu ivre, renommé internationalement, meurt d'une chute dans les escaliers, accidentelle... en apparence.

Et puis une femme est retrouvée, se vidant de son sang, allongée à demi-nue dans la neige.

En voilà beaucoup pour une petite communauté réputée sans histoire, où tout le monde se connaît.

Pour accentuer ce huis-clos dans l'esprit des romans policiers d'Agatha Christie, voilà que Siglufjördur se retrouve coupée du monde pendant plusieurs jours par une tempête de neige qui ne semble pas vouloir s'arrêter.

Ari se sent très seul dans ce contexte et trouve du réconfort auprès d'Ugla, elle aussi "étrangère" installée depuis quelques temps à Siglufjördur, mêlant une aventure romantique à son enquête.

 

Si l'auteur prend du temps à mettre toutes les pièces du puzzle en place, le dernier tiers du livre est une explosion de faux-semblants, révèlant le flair du jeune flic Ari, qui déroule toute la pelote de mensonges et "inhume" des crimes du passé.

 

Un polar bien mené et vraiment original par son contexte Islandais. C'est le premier roman d'une série "Dark Iceland", dont j'aurai plaisir à lire la suite si elle est adaptée en français !

 

Merci aux Editions de La Martinière pour cette belle découverte !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lucky Sophie

Parisienne de cœur & lyonnaise d'adoption, maman de 3 enfants (la Miss 12 ans, le p'tit gars 10 ans et P'tit Lucky 6 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents ! En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article