Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Enfin en paix... avec mes enfants...

mer-calme.jpg

Je me sens comme une mer (mère) calme et apaisée... Clic clac de vacances...

 

Quand la puce n'était encore qu'enfant unique, bien sûr, comme tous les jeunes parents avec un enfant, on a dû adapter un peu notre rythme de vie et nos sorties, mais globalement, on arrivait encore à profiter d'elle et de nous.


Quand 2 ans plus tard, son petit frère l'a rejoint, on est rentrés dans un marathon infernal. On était heureux d'avoir des enfants assez rapprochés, mais avec un boulot prenant, des gros horaires, le temps passé avec chacun des enfants était toujours trop court.


Comme bien des working mum, j'avais toujours cette culpabilité au ventre de manquer de bons moments.

Mais le pire, c'était la frustation pendant les courts moments avec eux le matin et le soir. Ces temps ensemble, j'aurais voulu qu'ils soient heureux et paisibles, mais le chronomètre que j'avais mangé pour arriver à l'heure au boulot, me transformait en une machine à "Dépêche-toiiiiiiiiiiiiiiiii !".

Ou pire, le soir au lieu des tendres retrouvailles dont j'avais rêvées, il fallait quand même que, le coeur serré, j'endosse le rôle de la maman qui punit. Car entre laisser couler pour profiter du moment ou ne pas renoncer à ses principes d'éducation, j'avais choisi la deuxième solution.


Du coup, je ne me sentais pas en paix intérieure avec mes enfants.

On me disait "Mais tu sais, une maman qui travaille passe d'aussi bons moments avec ses enfants qu'une maman à la maison qui est prise par tout ce qu'il y a à faire".

Avec le recul de ces quelques mois de congé parental, je ne fais pas ce bilan.

Car avec toute la meilleure volonté du monde, à 19h30, un enfant crevé est moins loquace qu'à 16h30 où les évènements de la journée d'école sont tous frais.

Car un parent crevé de sa journée de boulot et d'une nuit souvent trop courte n'a pas la même faculté d'écoute à 19h30 qu'au repas de midi.


Voilà pourquoi je suis profondément heureuse d'avoir fait cette pause, même si forcément je vais le payer au prix fort professionnellement. Aujourd'hui, vraiment je me sens tout simplement heureuse avec mes enfants... Enfin en paix...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Lucky Sophie

Blog d'une maman de 3 enfants à Lyon (la Miss 16 ans, le p'tit gars 14 ans et P'tit Lucky 10 ans). Nos bons plans de parents : idées de sorties, jeux, activités créatives, voyages... En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article
M
Très joli compo, très jolie photo, merci
Répondre
L


Avec plaisir !



S
En fait, c'est surtout ma mère qui a du mal à digérer que je laisse tomber un bon boulot bien payé... Mais l'envers du décors, c'est 50 à 60h par semaine, jamais de samedi libre, pas de journée
complète de repos (que deux après-midi de repos )bref, un boulot plutôt dur en fait ^^
Bm comprend un peu mieux, mais elle a quand même un peu peur, même si elle le montre pas trop...
Répondre
L


Je vois vraiment de quoi tu veux parler !



N
Voilà qui donne envie!
Chez nous on envisage un bb 3 et j'aimerais moi aussi faire une pause alors. Ma crainte : ne plus avoir envie de reprendre. Est- ce qu'il y a réellement un moment où ils auront moins besoin de nous
(oui .... Je sais ... quand ils auront 32 ans ils se débrouilleront normalement :D ) ? Mais plus sérieusement, l'école, les devoirs... Est-ce que ce sera là le moment de reprendre?
Enfin bref, quoiqu'il en soit, je suis bien contente pour vous!
Répondre
L


C'est une vraie bonne question ! Effectivement je ne trouve pas qu'ils ont moins besoin de nous quand ils sont à l'école, au moins les premières années !



M
J'aime
Répondre
L






V
J'ai pris un congé parental jusqu'au 9 mois de Liam et ensuite j'ai repris le boulot à 60%. Pour le moment, ça me va, même si c'est financièrement difficile. J'espère pouvoir garder un maximum de
temps pour lui lorsqu'il commencera l'école dans un peu plus d'un an. Je n'ai pas eu une maman très présente (infirmière), j'ai été en partie élevée chez mes grands-parents et je n'ai pas envie de
ça pour lui.
Répondre
L


C'est chouette d'avoir pu garder du temps pour lui, ce n'est pas évident dans toutes les entreprises, ni dans certains jobs...



L
Je te comprends, moi je mesure la chance que j'ai d'avoir eu des jumeaux et d'avoir pu prendre directement mon congé parental ! Et de continuer encore un peu avec la dispo ... heureusement que je
ne suis pas ambitieuse sur le plan professionnel !
Bisous !
Répondre
L


Oui parce que les arrêts un peu longs riment souvent avec placard malheureusement...



C
Tu reprends bientôt ? La culpabilité ne part jamais vraiment je pense mais en ce qui me concerne je suis en paix avec mon enfant depuis toujours, avec moi même aussi d'ailleurs :) même en
travaillant depuis le début sans faire de pause, peut être aussi qu'avec un seul enfant c'est plus évident je ne sais pas...
Répondre
L


Oui bientôt... Justement ! Je pense que ça dépend beaucoup des horaires et des temps de transport, pour moi une demi-heure le matin et guère plus le soir, c'était clairement pas suffisant...



M
Voici un congé parental réussi ! C'est chouette !
Répondre
L


Le retour à la vie pro le sera peut-être moins ?...



E
Je suis exactement dans la même situation que toi. Je sais que je vais aussi le payer lorsque je reprendrai le travail. Mais cette pause de 3 ans n'a pas de prix... ni pour moi ...ni pour eux
d'ailleurs qui s'en rendent compte et apprécient.
Répondre
L


C'est du bon temps, profitez-en bien !



L
et tu as eu grandement raison de cette pause...que je regrette....j'aurais du, mais c'est trop tard!l'idéal serait pour moi un mi temps, mais financièrement ca ne suit pas, le bonheur c'est prendre
le temps et d'arrêter de courir après lui, tout simplement!
Répondre
L


Tu as vu, ce n'est qu'au 3e que j'ai pris la pause !



S
Haaaaaaaan !

Je viens juste de venir sur ton blog, et figure toi que je viens de dire EXACTEMENT la même chose à belle-maman pendant une très longue discussion !
Du coup j'ai publié ton article sur son mur facebook ^^
J'adore ! :p
Répondre
L


hi hi et ta BM elle comprend ? Parfois ce n'est pas évident pour nos parents qui ont l'impression qu'on gâche un peu nos carrières...



V
meme choix ici et meme si parfois je reve de m'evader au boulot ( et d'en envoyer 1 ou 2 sur la lune lol ) je ne regrette pas mes choix bien au contraire !!! Tant pis, j'en paierai le prix aussi
mais quand je vois combien ça passe vite, je suis heureuse de profiter au maximum de tous ces moments ...
Répondre
L


C'est fou comme on peut faire les choses autrement quand on a du temps !



S
C'est ce qui compte, se sentir en accord avec soi-même et en paix, non ?? Alors même si professionnellement tu en pâtis, tant que tu te sens bien dans ta famille et avec tes enfants finalement ce
n'est pas grave. Le principal est que tu aies réussie à trouver ta place.
Répondre
L


Disons que je ne regrette pas mes choix pas plus que d'avoir mis les grands à la crèche à 3 mois parce que la situation le demandait. Mais c'est drôlement agréable de pouvoir prendre son temps
avec eux !



W
bravo! voilà pourquoi j'ai pris un congés parental... tout à un prix faut croire....
Répondre
L


Mais oui même les working mum peuvent avoir envie de pouponner, non ?!!



S
c clair c pas toujours evident !!
moi j'ai la chance de pouvoir travailler que le weekend , mais je profite des instants avec mon fils et ca me fais du bien !!! bisoussss
Répondre
L


L'essentiel c'est de trouver une organisation qui convient à tout le monde !