Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Population 48, un polar à lire absolument !

Tout le monde est coupable, personne ne sait de quoi...

Tout le monde est coupable, personne ne sait de quoi...

J'ai dévoré Population : 48 d'Adam Sternbergh chez Super 8 éditions en deux soirées. Et pour tout vous dire, si je n'avais pas dû jouer le rôle de la maman raisonnable qui doit se lever tôt le lendemain, je ne l'aurais pas lâché du tout avant d'avoir atteint la dernière page.

Donc oui, ce polar est un véritable "page turner" selon l'expression consacrée.

Ce qui m'a tant plu ? L'histoire originale : Caesura est une ville isolée du Texas où s'installent des gens dont on a en partie effacé la mémoire, afin de leur faire oublier des actes horribles, qu'ils auraient commis, ou dont ils auraient été témoins (pratique d'avoir ce doute, c'est plus facile de recommencer une vie en espérant juste qu'on a dû disparaître parce qu'on était au mauvais endroit au mauvais moment !).

En 8 ans, cette "Blind City", où personne ne connaît son passé et son vrai nom, a ainsi accueilli 48 personnes que la justice a préféré retirer du système carcéral ou de protection de témoins classique.

Jusqu'ici tous ces anciens grands criminels menaient une vie tranquille sans aucun contact avec le monde extérieur. Mais voilà que depuis 2 mois, la petite ville sans histoire n'est plus aussi tranquille : après un suicide il y a 2 mois, le shérif Calvin Cooper se voit maintenant confronté à son premier meurtre, dans une ville où personne n'est armé à part lui...

Population 48, un polar à lire absolument !

Caesura, Texas – une minuscule bourgade clôturée, au fin fond du désert. Population ? 48 habitants. Des criminels, a priori. Ou des témoins. Comment savoir ? Tous ces gens ont changé d'identité, et leur mémoire a été effacée. Pour leur bien. Dans l'optique d'un nouveau départ.
En échange de l'amnistie, les résidents doivent accepter trois règles simples : aucun contact avec l'extérieur, aucun visiteur, et aucun retour possible en cas de départ. Une expérience unique, menée par un mystérieux institut. Pendant huit ans, tout ce petit monde est resté à peu près en place. Jusqu'à aujourd'hui. Errol Colfax, en effet, s'est suicidé... avec une arme qu'il n'aurait jamais dû posséder. Puis Hubert Humphrey Gable est assassiné. Calvin Cooper, le shérif local, est contraint de mener l'enquête. Ce faisant, il risque de déterrer des secrets que l'essentiel des habitants – y compris lui-même – auraient préféré voir rester enfouis. Trop tard pour faire marche arrière. Bientôt, un irrépressible déferlement de violence va s'abattre sur les rues poussiéreuses de Caesura...

L'écriture est fluide, avec une pointe d'humour et quelques bons mots qu'on garde en mémoire pendant tout le livre. C'est un polar vraiment agréable à lire et l'auteur distille tout au long de l'histoire des informations qui nous guident peu à peu jusqu'au tableau final, bien différent des premières apparences...

 

Un vrai régal !

 

livre reçu en service de presse

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Zoe 08/11/2018 12:50

Durant ma scolarité, je ne me suis pas souvent penchée sur la lecture, mais une fois mariée et devenue mère, je n’ai plus trop de temps pour moi. La lecture est vite devenue une passion et elle est survenue au bon moment. Sur vos recommandations, je lirais volontiers « Population 48 ».