Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Grosse colère : le poids du regard des autres

grosse-colere-enfant-3-ans-.jpg

 

P'tit Lucky et moi avons toujours eu une relation remplie de tendresse, où les conflits sont très rares. Même le terrible two -jamais très agréable- s'est plutôt bien passé. Comme beaucoup de mamans de garçons, il veut toujours faire avec maman, avoir un câlin de maman... Et comme toutes les mamans, je fonds devant sa gentillesse, devant sa petite main qui prend la mienne et s'y blottit et je n'ai pas envie de m'énerver. Même si ça ne m'empêche pas de lui fixer des limites, et de le gronder en cas de besoin.

 

Mais cette semaine, en fin d'après-midi, j'ai été confrontée à une réaction nouvelle : une grosse colère avec des larmes, chose vraiment rarissime chez lui.

La faute à la fatigue ? La faute aux "mauvais" exemples à l'école ? La faute à Oedipe et le début de la fin de notre relation fusionnelle ? Le besoin de tester ?.. Un peu de tout ça sans doute.

Ca ne m'inquiète pas outre mesure car j'ai bien vu que cette colère était passée très rapidement et le nombre de fois où il m'a demandé pardon ensuite montre qu'il a aussi, sinon plus, été choqué que moi par son propre comportement.


Le plus rageant, c'est que c'était une colère pour des broutilles : un paquet de gâteau refusé, un muret que je lui ai interdit d'escalader. J'aurais pu ne pas lui imposer ce non catégorique qui a provoqué sa colère. Cela m'aurait évité bien des regards gênés et gênants.

Car voilà il n'a pas choisi de faire sa colère à la maison mais dehors, là où elle est bien gênante (et ce n'est sans doute pas un hasard...). Une colère en public où on devine les regards des inconnus qui en disent longs "quel capricieux celui-là". Là où les regards des gens qu'on côtoie tous les jours sont encore plus gênants. Le genre de situation où on pourrait vite douter d'être une maman à la hauteur.

A tous ceux qui nous ont vite jugés à ce moment-là, sur 5 minutes d'une colère entraperçue, j'avais envie de dire que c'est un petit garçon absolument adorable qui n'avait jamais fait de grosse colère auparavant.

 

Au lieu de céder à la facilité et de lui donner le paquet de gâteau qu'il voulait, de le laisser grimper sur le muret qu'il voulait, j'ai maintenu ma position ferme. Parce qu'il me semble que c'est aussi mon rôle de maman de lui apprendre que non c'est non et pas un non-oui.

Et entre mon coeur de maman serré devant ses larmes et le poids du regard des autres, il faut être sacrément sûr de ses convictions pour ne pas se laisser ébranler. Il serait tellement plus simple de lui filer ce qu'il veut pour éviter de se faire remarquer...

 

Allez, il m'a dit qu'il allait être sage aujourd'hui, sans que je ne lui ai rien demandé en plus !

 

PS : l'illustration est effectivement tirée du livre Grosse Colère recommandé par tous les professionnels de la petite enfance dans ces situations.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Marion 09/10/2014 07:07

C'est tellement ça ! Le poids du regard des autres...peut nous faire vaciller des fois. Ton ptit loulou a l'air aussi cool que ma mini-miss... Ici non plus le terrible two n'a pas été aussi
terrible et les caprices ou colères se comptent sur les doigts de la main. Elle essaie un peu plus ces derniers temps mais passe très vite à autre chose. Mais quelle difficulté quand cela arrive en
public et que l'on sent les regards de jugement ! Et pourtant je pense être une maman assez sûre d'elle, ce qui ne m'empêche, bien évidement pas, de me remettre en question ! En tous cas, cela fait
du bien de lire que ce ressenti est partagé par d'autres !

Lucky Sophie 17/10/2014 09:56



C'est vraiment un moment très éprouvant pour les parents, j''avoue avant d'avoir des enfants, j'aurais peut-être jugé moi-aussi, maintenant je saurai...



Home Sweet Môme 03/10/2014 21:51

Ma grande fait souvent des colères surtout depuis la naissance de sa soeur, mais aussi avant. Elle a toujours eu un caractère bien trempé. Pourtant, quand cela arrive je ne cède absolument jamais.
Avant j'avais un peu honte quand ça arrivait à l'extérieur, maintenant plus du tout, je me moque du regard des autres car une colère ne signifie pas que l'enfant est mal élevé mais juste qu'il a du
mal à contrôler ses émotions. J'aurais davantage honte de céder devant tout le monde même si ça ramenait le calme. Par contre la fois où j'ai eu super honte c'est quand c'est arrivé devant mes
cousins et oncles/tantes, car ils n'étaient pas assez proches pour me sentir à l'aise et trop proches pour m'en fiche. Ca a été assez dur à gérer. En tout cas si ça n'arrive pas souvent à ton
bonhomme, tu as bien de la chance !

Lucky Sophie 07/10/2014 11:00



Ecoute, oui jusqu'ici on était épargnés, j'espère que ça continuera... je suis d'accord pour moi le plus important dans ces situations est la relation avec l'enfant, pas le regard des autres,
mais il n'est pas facile à subir, car l'amalgame enfant capricieux (et donc mal élevé par des parents pas à la hauteur) arrive super rapidement...



Valérie 03/10/2014 20:56

Le plus dur (ou le plus drôle), c'est quand on se retrouve à dire ou à faire des choses qu'on condamnait chez les autres parents... c'est si facile de juger sur l'apparence ... quelques secondes à
peine, et on saute tout de suite aux conclusions

Lucky Sophie 07/10/2014 10:57



Exactement quand c'est ton tour d'être sur le "grill", tu fais comme tu penses le mieux dans la situation précise...



Mam'Zelle A 03/10/2014 13:35

Ahhh le regard des autres... ce regard qui te juge en une micro-seconde...

Lucky Sophie 03/10/2014 15:51



voilà :) A croire que tout le reste du monde n'a jamais de problèmes...



Ma' 03/10/2014 12:00

Je vois que tu as pris l'illustration sur le livre Grosse Colère : on l'a lu et relu ce livre à la maison... Il aide bien l'enfant à prendre conscience de la spirale de la colère.
Des colères comme celle que tu décris, j'en ai connues. Je me souviens d'une en particulier, au petit supermarché à 2 pas de chez moi... Pareil, j'ai refusé un paquet de biscuits ou de bonbons, et
mon fils a fait une colère démesurée... au point que j'ai fini par laisser mon panier sur place en disant que je revenais, prendre l'enfant sous le bras et quitter le magasin pour le ramener à la
maison...
Il y a des âges où les colères sont plus nombreuses, ton garçon est sûrement dans cette phase... Mais je pense aussi qu'il y a des tempéraments plus enclins à la colère que d'autres, comme s'il
fallait parfois que la soupape de sécurité lâche d'un coup toute la pression accumulée. A ceux-là, il faut apprendre à ne pas trop garder à l'intérieur, à exprimer leurs frustrations et leurs
émotions, à tenter de mettre des mots sur ce qui pourrait devenir source de colère. C'est un travail de longue haleine, mais il en vaut la peine...

Lucky Sophie 03/10/2014 15:52



Oui il est conseillé par tous les professionnels de la petite enfance ce livre ! Jusqu'ici je n'en ai jamais eu besoin à la maison, j'espère que ça ne restera qu'une situation exceptionnelle...



PetitDiable 03/10/2014 11:28

tu as de la chance que ce soit rarissime...Cromignon est un abonné de la colère, c'est parfois très dur.

Lucky Sophie 03/10/2014 15:52



J'imagine, c'est vraiment très déstabilisant, pendant ces 5 minutes, je ne l'ai pas reconnu...



anacoluthe 03/10/2014 11:18

C'est vrai que le regard des autres est très pesant dans ce genre de cas, mais au fond, ce qui me gêne le plus, c'est l'incompréhension générale que l'on porte sur les émotions des enfants, et le
fait qu'on associe ça automatiquement à "enfants mal éduqués" !

Je ne sais pas si tu connais le livre d'Isabelle FIlliozat "J'ai tout essayé" (le titre n'est pas du tout le reflet du livre !) : elle décrypte ce qui se passe concrètement dans le cerveau des
petits enfants, âge par âge, avec par exemple des choses qui ne sont pas encore matures neuronalement : ex. si tu ne maîtrises pas la notion du temps 'attends 5 mn' ou 'jamais', c'est pareil, donc
crise !

Lucky Sophie 03/10/2014 15:54



Oui tu as raison, on a fait d'énormes progrès de compréhensions de l'enfant en 30 ans, pour la génération d'avant nous être à l'écoute des émotions des enfants ce n'était pas trop d'actualité !



Lisbei 03/10/2014 11:15

Ah la la, sûr que ce n'est jamais facile de tenir une position ferme dans une situation déstabilisante ... je connais ça en ce moment avec mon Merlin qui n'arrête pas de râler, de me tenir tête,
d'être insolent ou désagréable ... mais je tiens bon, je sais que c'est un gentil petit garçon et que je ne dois pas céder à ses crises, sinon, on est foutu ! Et à côté de ça, le soir, au coucher,
il nous répète plusieurs fois qu'il nous aime, nous câline ... je le pense aussi un peu perturbé par l'arrivée de sa petite soeur qui occupe beaucoup de mon temps ... et de mes bras !
Bisous et à bientôt !

Lucky Sophie 03/10/2014 15:55



Il a des circonstances atténuantes avec l'arrivée de sa petite soeur... Courage !



Pmgirl 03/10/2014 10:49

Je crois qu'on est toutes confrontées à ces colères un jour ou l'autre. Pas évident d'affronter le jugement des autres.

Lucky Sophie 03/10/2014 15:55



Mais en fait c'est à se demander, si tous les gens qui te jettent ces regards ont TOTALMENT oublié ce qu'ils ont vécu en tant que parents ?!



mathilde 03/10/2014 10:34

j'ai des filles qui ne font pas de colère non plus. En juin, il y avait une brocante dans le village, j'y suis allée avec seulement Emélia et elle a vu un poney sur un scooter, nous avons demandé
le prix pour lui faire comprendre que c'était trop cher et qu'elle n'avait pas assez dans son porte-monnaie, j'aurais pu lui payer mais je voulais lui montrer qu'on peut faire une brocante sans
dépenser et de plus il faut gérer ses économies. Elle s'est stoppée et s'est mise à hurler avec les larmes comme ça en pleine rue... j'étais choquée, je n'ai pas pensé aux gens qui m'entouraient,
je me suis surtout demandée ce qu'il lui prenait, j'ai dû lui tirer le bras pour rentrer, je lui ai demandé d'aller se calmer et ensuite nous avons pu en discuter et ça s'est arrangé. Depuis elle
me dit souvent "tu te rappelles quand j'ai fait une grosse colère?" et je lui réponds toujours "oui, c'était vraiment pas bien" je pense qu'elle a testé, tout simplement. D'autres enfants font des
crises et les parents finissent par céder alors ils ont raison de vouloir faire pareil :) (désolé pour tout le blabla)

Lucky Sophie 03/10/2014 15:57



Non c'est chouette ce partage ! Je crois aussi que si on cède par peur du scandale, l'enfant s'en souviendra et à ce moment-là on est un peu foutus :) Alors je préfère un bon scandale une fois
pour lui montrer que ça ne marche pas :)



swettylux 03/10/2014 09:38

c pas toujours facile des fois ils font des colere que on ne comprend pas pourquoi mais je pense que la fatigue y fais bcp aussi mais apres faut essayer de calmer les choses !!
courage des bisouss

Lucky Sophie 03/10/2014 15:58



Oui il s'est vite calmé ensuite



virginie B 03/10/2014 09:33

tout à fait d'accord avec toi sur la difficulté de gérer la colère et le regard des autres, chez moi c'est Rosalie la colérique et j'en ai connu des situations similaires... à 9 ans elle gère mieux
ses colères évidemment mais elle l'est toujours cependant !

Lucky Sophie 03/10/2014 15:58



C'est pas toujours facile de gérer ses émotions, on le voit même chez des collègues adultes !