Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Et quelquefois j'ai comme une grande idée, le livre de Ken Kesey... qui se mérite !

L'histoire se déroule aux US dans les années 60 et a pour protagonistes principaux deux demi-frères qu'a priori tout oppose. L'un, Hank, costaud et dur à cuire, bûcheron de métier, que rien n'ébranle, l'autre, Leland, de 12 ans son cadet, étudiant habitué aux nourritures intellectuelles et paumé.

Alors que la grève des bûcherons de la Wakonda Pacific étrangle cette petite ville forestière de l’Oregon, Hank Stamper signe un contrat secret pour fournir la Wakonda Pacific.

Leland revient chez les siens après une longue absence ; il est motivé par une envie de vengeance qui le tient aux tripes contre son aîné, qui lui a "volé" sa mère.

Pourtant les deux frères vont travailler ensemble d'arrache-pied, malgré l'ambiance explosive qui régne dans la petite bourgade, liguée contre les traîtres de Stamper, une fois le contrat briseur de grève découvert.

Leland se vengera-t-il de son frère ? Hank honorera-t-il son contrat ? Ce sont les questions autour desquelles l'histoire, riche de détails, se déroule avec un suspens captivant.

 

et-quelquefois-j-ai-comme-une-grande-idee-ken-kesey.jpg

800 pages. Ce n'est pas le genre de livre énorme qui va me faire peur. Pourtant j'avoue dans les 50 premières pages, j'étais un peu perplexe sur ma capacité à arriver jusqu'au bout, moi qui dévore d'habitude un livre en une nuit ou quelques heures de train.


Il faut dire que Et quelquefois j'ai comme une grande idée de Ken Kensey, l'auteur du roman "Vol au dessus d'un nid de coucou" (adapté dans le célèbre film du même nom avec Jack Nicholson) ne joue pas dans la catégorie roman de plage. C'est un grand roman américain et s'il date de 1964, comme il vient juste d'être traduit en français par la maison d'édition Monsieur Toussaint Louverture, c'est le grand roman de notre rentrée littéraire à ne pas manquer. Un livre à l'écriture fouillée et complexe, un livre à lecture déstabilisante et un peu fatigante. Car les récits à la première personne sautent d'un personnage à l'autre sans qu'on le sache et il faut parfois relire un paragraphe pour être sûr de qui il s'agit.

 

Ce ne sont pas seulement les principaux personnages qu'on apprend à connaître, mais toute la ville entière. Les personnages sont bien campés et prennent vie au fil des heures de lecture. D'ailleurs, tout en lisant les longues descriptions détaillées de l'auteur, dans ma tête, les personnages du roman suivaient l'aventure que je ne pouvais m'empêcher de leur inventer de mon côté, comme s'ils m'appartenaient un peu. Erreur. Les personnages n'obéissent qu'à leur maître et l'auteur avait, lui, décidé un dénouement tout autre, bien plus noir que le mien. Un dénouement à la fois dur et inattendu. Une ôde à la vie, mais avec quelques cadavres sur le chemin.

 

Quand j'ai refermé le livre après avoir parcouru la dernière page, je me suis presque sentie seule : d'un coup, la compagnie de tous ces personnages, décrits avec tant de détails qu'il nous semble les connaître, m'a manqué. J'ai eu bien du mal à les lâcher sans savoir ce qu'ils vont vivre maintenant (oui, oui je ne serais pas contre une suite, dommage l'auteur est mort).

Mais si la lecture de ce livre se mérite, tant par sa longueur que par sa complexité, on l'apprécie d'autant plus une fois qu'on l'a finie. Et le choix du livre suivant devient bien difficile, après un tel "monument" d'écriture...

 

Et parce qu'ils décrivent bien ce que j'ai ressenti, voici quelques mots des critiques
« On en ressort lessivé mais euphorique, comme nettoyé de tant de lectures médiocres. Inutile de chercher plus loin le livre de la rentrée. » - Marianne
« À mesure que l'intrigue prend forme et que tombent les arbres, les personnages sortent de l'ombre, jaillissent en pleine lumière, presque aveuglants d'être si humains - parfois grandioses, parfois minables, jamais en paix. » - Le Canard enchainé

 

Un très bon livre qui m'a donné envie de découvrir l'adaptation cinématographique "Le clan des irréductibles" !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Le Bouquineur 28/12/2013 13:04

Je ne sais pas à quel public est destiné cet ouvrage car il faudra d’abord avoir le courage de s’y atteler et ensuite la force et l’endurance pour aller jusqu’au bout de sa lecture. Mais sachez que
ceux qui en seront venus à bout en sortiront grandis. Alors, qui veut s’engager sur la rivière sans retour ?

SwettyLux 26/11/2013 08:47

oui il a lair pas mal c clair