Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Esprit d'hiver, un livre inquiétant, presque glaçant

Mon automne aura résolument été littéraire, et je suis assez fière de moi. Si depuis quelques années ma fièvre de lecture avait été mise au placard faute de temps (consacré prioritairement aux enfants et au boulot), j'ai depuis 2 mois troqué les soirées ordi pour les soirées bouquins au chaud sous la couette. Et ça fait un bien fou !

 

En plus du gros pavé de Ken Kesey qui m'a occupée plusieurs jours, j'ai aussi lu :

* le dernier Anna Gavalda, Billie, un livre assez dur sous sa couverture trompeuse de Bambi, un roman plus trash que ce à quoi nous a habitué Anna Gavalda, mais très réussi.

* Arrête, arrête de Serge Bramly, un livre vite lu, mais qui sait ménager un certain suspens.

* et "Esprit d'hiver" de Laura Kasischke dont je vais vous parler.

 

esprit-d-hiver.jpg

 

Voici le résumé de la 4e de couverture

"Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d'angoisse inexplicable. Rien n'est plus comme avant. Le blizzard s'est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant..."

 

Avant d'avoir lu la dernière page du livre, je ne savais pas dire si j'avais aimé ce livre ou pas. J'ai bien sûr apprécié le talent d'écriture de l'auteure, qui sait créer une atmosphère étrange, ouatée, inquiétante. Mais j'avais la désagréable impression qu'il ne se passait rien, de lire des scènes un peu répétitives, voire tristes et agaçantes.


En ce jour de Noël, le mari d'Holly part à l'aéroport chercher ses parents et finalement,  ni lui ni les invités ne peuvent parvenir jusqu'à la maison en raison de la tempête de neige. De décommandation en décommandation, Holly et sa fille Tatiana âgée de 13 ans se retrouvent seules toutes les deux. L'essentiel du livre se concentre sur un ballet d'allers et venues entre elles, placé sous le signe de l'incompréhension et du mal être.

 

Heureusement qu'il y a le récit de l'adoption de Tatiana en Russie par ses parents pour susciter mon intérêt. En effet, ce sujet de l'adoption en Russie j'en ai entendu parler dans mon entourage et il était là décrit avec vérité et émotion. Et puis Holly a la sensation que "quelquechose les avait suivi depuis la Russie", ce qui a réussi à éveiller ma curiosité.


Et puis j'ai lu la dernière page et les 276 pages du livre ont soudainement pris un tout autre éclairage. Cette fin m'a glacé le sang, je l'ai trouvée très dure à lire en tant que maman. Mais elle m'a aussi donné envie de recommencer le livre du début pour repérer les signes de cette fin évidente, une fois qu'on la connaît.

 

Je remercie les matchs de la rentrée littéraire PriceMinister-Rakuten de m'avoir donné l'opportunité de découvrir cette auteure et ce livre.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Le Journal de Chrys 29/11/2013 21:44

Alors qu'habituellement j'apprécie cette auteure, là, j'ai eu du mal à accrocher.

SwettyLux 29/11/2013 07:16

oui il a lair prenant quand meme

Lisbei 28/11/2013 21:06

Moi aussi j'ai lu ce livre dans le cadre des Matches de la rentrée, et j'ai adoré ... pour la fin, je me doutais un peu qu'il y aurait une chute de ce genre, parce que j'ai lu plusieurs autres
romans de cette auteure que j'apprécie énormément, et que c'est son habitude ... sans m'attacher spécialement au personnage d'Holly, j'ai trouvé très intéressants et touchants les questionnements
et les échos qu'elle suscitait en moi en tant que femme et en tant que mère ... même si le sujet est un peu dur à avaler, pour une mère ... et note que ce n'est pas la fin qui m'a parue la plus
dure, c'est l'aveu de "l'échange" qui m'a le plus touchée ...
Bises !