Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Entre science-fiction et piraterie, j'ai embarqué avec les Ferrailleurs des Mers

ferrailleurs-des-mers.jpg

 

Voilà l'une de mes dernières lectures, Ferrailleurs des Mers de Paolo Bacigalupi, un livre que j'ai dévoré et aimé ! J'ai lu après que c'est un roman pour "jeunes adultes", je dois donc avoir encore une âme d'ado et des goûts de djeun's !

 

J'ai été emportée dans un monde futuriste effrayant aux côtés de Nailer, un adolescent dont le dur et dangereux métier est d'être ferrailleur des mers, en désossant de vieux pétroliers.  

Dans ce quotidien brutal et sans avenir, nous suivons les dilemnes de Nailer et de son amie Pima suite à leur découverte du bateau naufragé d'une belle et riche jeune fille, Lucky Girl.

Tiens, tiens, décidément ce livre était fait pour moi.

 

Sans dévoiler tout l'histoire, car le suspens est bien ménagé, voici ce qu'annonce la 4e de couverture

Fin du XXIe siècle, il n'y a plus de pétrole, la mondialisation est un vieux souvenir et la plupart des États-Unis un pays du tiers-monde. Dans un bidonville côtier de Louisiane, Nailer, un jeune ferrailleur, dépouille avec d’autres enfants et adolescents les carcasses de vieux pétroliers. Le précieux cuivre récupéré dans les câblages électriques au péril de leur vie leur permettent à peine de se nourrir.

Un jour, après une tempête dévastatrice, Nailer découvre un bateau ultramoderne qui s’est fracassé contre les rochers. Le bateau renferme une quantité phénoménale de matériaux rares, d’objets précieux, de produits luxueux… et une jeune fille en très mauvaise posture.
Nailer se retrouve face à un dilemme. D’un côté, pour récupérer une partie de ce trésor et en tirer de quoi vivre à l’aise parmi les siens, il doit sacrifier la jeune fille. De l’autre, l’inconnue est aussi belle que riche et lui promet une vie encore bien meilleure, faite d’aventures maritimes dont il rêve depuis longtemps…

 

Au cours des presque 400 pages, on est frappés par la violence de l'histoire, on est embarqués dans cette aventure inattendue et on s'efforce de deviner quelles décisions vont prendre les protagonistes confrontés à tant de des sentiments ambivalents, comme ceux de Nailer : même si son père ultra-violent le maltraite, il ne peut pas pour autant se résoudre à l'abandonner...

 

Ce roman nous rappelle que nous ne naissons pas tous égaux : la différence est si saisissante entre Nailer dont le travail quotidien est si dur, dont la vie ne tient chaque jour qu'à un fil (au sens propre du terme) et cette Lucky Girl qui mène une vie luxieuse et peut profiter d'études et de loisirs. Pourtant, l'un et l'autre sauront nous étonner par leurs décisions et leurs prises de risque, bien au-delà des clichés.

 

En toile de fond de cette aventure humaine, on imagine un futur effrayant avec des créatures qu'on ne voudrait jamais voir exister, les mi-bêtes, où le pétrole est épuisé, et où la Terre s'est "vengée" des abus. Voilà de quoi donner envie d'être plus écologiquement responsable, au moins le temps de la lecture.


Un grand roman récompensé par le National Book Award, distinction prestigieuse aux Etats-Unis.

Je plussoie : +1 pour moi !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

plumedange 15/07/2013 14:06

adoré! itou!!
j'en parle sur mon blog d'ailleurs, avezc 2 autres coups de coeur

maman pipelette 29/04/2013 05:36

c'est un livre qui pourrait me plaire aussi !!

Sophie Hérisson 27/04/2013 16:25

Je note ce titre que je ne connaissais pas!

Lisbei 26/04/2013 20:23

Il a l'air bien sympa ce livre, c'est la première fois que j'en entends parler (et pourtant, je traîne mes guêtres sur un certain nombre de blogs de littérature de l'imaginaire) ... je vais vite
noter le titre !
Et c'est vrai qu'il y a souvent de très bonnes choses dans les romans estampillés "jeunes adultes" ... ceci dit, personne n'écrit non plus pour les "vieux adultes", à part les auteurs dits "de
terroir", peut-être ...
Bises et bonne fin de semaine !

Isabelle de Guinzan 26/04/2013 14:40

ça donne en effet très envie !