Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

La marque du père d'Emelie Schepp, nouvelle star du polar suédois

Wahou quel polar ! Je découvre Emelie Schepp, la nouvelle star du polar suédois avec son 4ème livre La marque du père chez Harper Collins France et j’ai vraiment eu un mal fou à ne pas le lire d’une traite (3 enfants se sont pourtant employés à me rappeler régulier leur existence pour cela !).
C’est l’histoire terrible d’un père qui rentre chez lui et découvre sa femme assassinée et son garçon de 6 ans kidnappé, mais devient le principal suspect de la police en raison de son attitude étrange.

La marque du père d'Emelie Schepp, nouvelle star du polar suédois

En ce début de soirée, Sam Witell s’absente de sa maison pour une course rapide. À son retour, il a tout perdu  : sa femme a été assassinée, son fils, Jonathan, six ans, a disparu. L’œuvre d’un pédophile  ? d’un psychopathe  ? Sous la houlette de la procureure Jana Berzelius, les policiers Henrik Levin et Mia Bolander enquêtent. Si leur soupçon porte d’abord sur le père, ce dernier semble avoir un solide alibi. Pourtant, de nombreuses zones d’ombre subsistent dans cette famille en apparence bien lisse… Pourquoi la défunte mère était-elle dépressive  ? Jana Berzelius doit démêler cette affaire aux ramifications complexes tandis que son passé de tueuse menace de refaire surface. Il va falloir frapper vite, et fort…
 
À propos de l’auteur
Lorsqu’en 2013, Emelie Schepp franchit les portes d’une librairie pour proposer  Marquée à vie, son premier roman autoédité, elle ne se doute pas du succès éblouissant qui l’attend. Un éditeur traditionnel, 29 traductions et près d’un million de ventes plus tard, cette Suédoise née à Motala fait désormais figure de phénomène. Elle a été élue auteur de l’année au festival de Gotland en 2016 et 2017.

La marque du père d'Emelie Schepp, nouvelle star du polar suédois

D’une part, le scénario est bien ficelé, d’autre part l’auteure pratique l’écriture que je qualifie « de la frustration » : au milieu d’une scène, elle s’interrompt pour enchaîner sur ce que font d’autres personnages au même moment. C’est terriblement efficace pour nous tenir en haleine tout le long ! 
Et le personnage principal, la procureure Jana Berzelius est tellement complexe et obscure que cela m’a donné envie de découvrir les 3 premiers opus Marquée à vieSommeil blanc et D'une mort lente !

Et vous, vous connaissez cette auteure suédoise ?

Un grand merci à Harper Collins France pour la découverte de ce livre !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article