Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Les temps de la cruauté, roman magistral de Gary Victor

J'ai mis du temps avant de me plonger dans Les Temps de la cruauté de Gary Victor aux éditions Philippe Rey : sans vraiment m'en rendre compte, je le reléguais sans cesse en bas de ma PAL, lui préférant toujours des romans aux couvertures plus attrayantes.

Pourtant, quand je l'ai eu terminé, je me suis demandée pourquoi j'avais tant tardé à le lire, tellement le récit est mené de manière magistrale par Gary Victor.

C'est un livre que je qualifierais de brillant, parce que sous ses airs de petite histoire de vie telle qu'on l'envisage au début, l'intrigue prend corps au fur et à mesure : l'auteur plante peu à peu les éléments du décor pour une révélation finale aussi surprenante qu'embarrassante.

Les temps de la cruauté, roman magistral de Gary Victor

Dans un cimetière de Port-au-Prince, Valencia, portant son bébé dans les bras, mendie et se vend aux hommes au milieu des tombes. Lorsque Carl Vausier, en pleine dépression après une douloureuse rupture, la rencontre, il ressent une étrange attraction pour la très jeune femme, qui n'est ni amoureuse ni sexuelle. Il croit voir en elle la possibilité de sa propre rédemption.

Ce chemin se révélera cependant périlleux pour lui, car il le reliera à deux épisodes difficiles de son passé auxquels sa mémoire tente de donner d'autres contours.

Grâce à une maîtrise parfaite des rouages romanesques, Gary Victor va tisser ces trames pour faire surgir un final inattendu. Les vives tensions de la société haïtienne n'épargneront aucun personnage, et Carl se verra tour à tour instrument et victime de cette cruauté qui exerce une bien étrange fascination sur le lecteur.

Les temps de la cruauté, roman magistral de Gary Victor

La description de la vie à Haïti, et en particulier dans les bidonvilles, est sacrément réussie (et fait froid dans le dos par moments). On oscille entre les croyances populaires (superstition, surnaturel...) et la vision rationnelle de la bonne société, entre l'éducation des grandes familles et les petites combines de ceux qui n'ont pas grand chose.

L'écriture est fine et travaillée, avec quelques pointes d'humour discrètes, rendant la lecture aussi facile qu'agréable.

Ce face-à-face surprenant entre Valencia, une mère dévouée et combattive, bien qu'elle touche le fond à se prostituer dans un cimetière, et cet auteur reconnu, Carl Vausier, pris d'une soudaine et irrépressible envie de l'aider, crée une tension qui ne va cesser de grimper au fur et à mesure des révélations.

On ressort de cette lecture plus tout à fait sûr que le surnaturel n'a pas sa place sur Terre, mais peut-être aussi rassuré sur le fait que toute injustice ne demeure pas impunie, et qu'à un moment ou à un autre, on est forcément rattrapé par ses fautes...

 

Un très bon moment de lecture, aussi dépaysant qu'inattendu !

livre reçu en service de presse

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article