Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Au petit bonheur la chance, beau tandem d'une mémé et de son petit-fils

Je viens de terminer Au petit bonheur la chance d'Aurélie Valognes aux éditions Mazarine et ce livre m'a vraiment beaucoup émue.

Pourtant, juste avant, je n'avais pas adoré La cerise sur le gâteau de cette auteure, mais son style m'avait tout de même donné envie de découvrir ses autres livres.

J'ai bien fait (d'autant que vous m'aviez dit que, pour vous, ce dernier n'était pas son meilleur). Avec son écriture simple et fraîche qui la caractérise (c'est très facile à lire), l'auteure arrive parfaitement à nous faire ressentir de grandes émotions et verser des larmes, tantôt de tristesse, tantôt de joie. C'est un roman que j'ai perçu comme authentique (là où La cerise sur le gâteau m'avait paru un peu trop caricatural), cette histoire-là est une grande bouffée d'amour, avec les douleurs qu'il cause parfois.

Au petit bonheur la chance, beau tandem d'une mémé et de son petit-fils

Voici la 4e de couverture :

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus.
Mémé Lucette n’est pas commode, mais dissimule un coeur tendre. Jean, véritable moulin à paroles, est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot.
Chacun à une étape différente sur le chemin de la vie – elle a tout vu, il s’étonne de tout –, Lucette et Jean vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère du petit garçon.
Ensemble, dans une société en plein bouleversement, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie.
Un duo improbable et attachant pour une cure de bonne humeur garantie !

Au petit bonheur la chance, beau tandem d'une mémé et de son petit-fils

Je crois que j'ai tout aimé dans ce livre, et en particulier la description de la vie tranquille et d'une autre époque (sans eau courante !) de Mémé Lucette dans la jolie ville normande de Granville (ça m'a rappelé de bons souvenirs de voyages !), mais surtout la relation qu'elle noue avec son petit-fils Jean. D'ailleurs, le coeur de l'histoire est d'origine autobiographique : l'auteure a romancé l'histoire de son propre papa élevé par sa grand-mère.

Du jour au lendemain, abandonné précipitamment par sa mère, l'enfant doit apprendre à vivre avec sa grand-mère qui a un tout autre style de vie que celui qu'il connaît. Evidemment, cet abandon temporaire d'un enfant de 6 ans à sa grand-mère nous serre le coeur et les scènes où le petit Jean raconte qu'il ne défait pas sa valise pour être toujours prêt à repartir quand sa maman reviendra le chercher est tout à fait poignante.

Pourtant, la tendresse qui s'établit progressivement entre l'enfant et sa Mémé nous chamboule tout autant : Mémé Lucette qui pensait couler des jours tranquilles après avoir élevé sept enfants, doit trouver l'énergie de partager son quotidien avec ce petit moulin à paroles qui l'assaille de pourquoi. D'un abord peu commode, la vieille dame -qui cache un cœur d'or- va offrir à Jean tout ce qu'il faut pour être heureux : une vie simple mais stable, et surtout une présence aimante et attentive.

De 1968 à 1975, les années défilent, Jean grandit, Mémé Lucette vieillit, et le lecteur s'attendrit de page en page, tout en faisant par moment le yoyo des sentiments.

On avance dans l'histoire en partageant les peines et bonheurs d'un petit garçon, dont la maman a le tort de vouloir revendiquer de nouveaux droits dans une société en pleine mutation. C'est l'époque où les femmes veulent pouvoir porter des pantalons et ne plus être des femmes au foyer, avoir le droit d'aimer mais aussi d'avorter. Ainsi mise en lumière, cette situation donne des clés pour comprendre cet abandon temporaire de Jean par sa Maman, et éviter un jugement trop hâtif.

En plus des sentiments et des questions de société, l'humour est aussi présent. Et on ne s'ennuie pas une seconde, la naïveté du petit Jean donnant lieu à bien des situations cocasses, qui prêtent à sourire.

Un très bon moment de lecture pour moi, au travers d'une histoire de famille compliquée, mais aussi d'une époque décisive de l'Histoire avec un grand H.

Et vous, quel est le roman d'Aurélie Valognes qui vous a le plus plu ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Adeline 29/01/2020 08:25

Coucou !
Il faut vraiment que je découvre cette auteure !
Bonne journée ;-)

Lucky Sophie 29/01/2020 08:36

Je me suis dit pareil ! :-) Belle journée également !

Ysaline 28/01/2020 16:34

Bonjour Sophie,

Ce roman est un de ceux que j’ai le plus aimé avec une fin que j'avais imaginée différente...
Belle fin de journée !

Lucky Sophie 28/01/2020 16:37

Oui merci de tes conseils ! Il m’a bien plu ! :-) Et effectivement la fin est inattendue !