Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Le droit à l'image des enfants : dur à faire respecter !

Protéger nos enfants d'une utilisation abusive de leur droit à l'image, telle était au départ notre volonté de parents. Mais, en pratique, cela s'est révélé extrêmement compliqué à tenir, si on ne voulait pas que nos enfants soient exclus de bien des activités scolaires et extra-scolaires...

On ne pourrait pas limiter la cession de droit à l'image des enfants aux photos de pieds ? ;-)

On ne pourrait pas limiter la cession de droit à l'image des enfants aux photos de pieds ? ;-)

Des cessions de droit à l'image des enfants partout !

Ainsi, lorsqu'il a fallu remplir les autorisations de cession de droit à l'image des enfants, notre premier réflexe a été de cocher "non" à chaque fois.

Et les occasions étaient multiples : à l'école, au centre de loisirs, dans le cadre des activités extra-scolaires et même au club enfants des résidences de vacances !

Des autorisations qui généralement nous engageaient sur une cession de droit à l'image allant de 5 ans à "à vie", pour des utilisations aussi diverses que variées : réseaux sociaux, sites internet mais aussi plaquettes publicitaires, flyers...

Un refus exclut les enfants des activités

Mais rapidement, nous nous sommes rendus compte que c'était une position difficile à tenir. Imaginez ma surprise quand l'école nous a fait passer un mot indiquant que nos enfants ne pourraient pas participer à leur photo de classe puisqu'on avait répondu "non" à la cession de droit à l'image !

Cette situation s'est répétée ultra-souvent, que ce soit au centre de loisirs, dans le cadre des activités extra-scolaires ou au club enfants des résidences de vacances : refuser l'autorisation de cession de droit à l'image leur interdisait de participer à des spectacles ou des chorégraphies qui sont systématiquement filmées ou photographiées.

Evidemment, pas cool pour des enfants de quelques années, qui ont envie de pouvoir faire comme leurs camarades.

La cession de droit à l'image est la norme

Au départ, on a essayé de voir si les enfants ne pouvaient pas tout de même participer, en demandant soit de flouter leurs visages, soit de les photographier de dos... Mais cela s'est révélé trop complexe car il s'est avéré que nous étions... les seuls à refuser de donner l'autorisation de cession de droit à l'image ! (comprendre les seuls gros lourds qui embêtent le monde).

Il nous a donc fallu revoir nos positions qui auraient privé nos enfants de bien des activités qu'ils apprécient.

Evidemment il n'y a pas mort d'hommes. D'ailleurs, pour eux à l'heure actuelle, c'est plutôt sympa de se voir filmés ou photographiés sur le site de leur club ou autre, en compagnie des copains !

Mais je ne peux m'empêcher de penser que cela n'est pas très prudent d'autoriser l'exploitation de leur image ainsi à tout-va (ça me fait toujours un choc de les retrouver en photo sur des prospectus commerciaux des activités extra-scolaires !).

Et vous, comment gérez-vous en tant que parents ces demandes de cession de droit à l'image des enfants ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Maman à Dada ! 19/03/2019 13:40

En France j'avais donné le droit à la crèche et à l'école d'utiliser l'image de mes enfants puisqu'il ne s'agissait que d'utilisation interne.
Ici à Dubaï le droit à l'image n'existe pas et autant te dire que cela me fait très bizarre. Le paradoxe est qu'ici il est interdit de prendre les gens en photo... mais visiblement dans la tête de certains les enfants ne sont pas des gens...
Lors de notre première semaine ici, plusieurs inconnus ont pris des photos de mes enfants comme ça, parce qu'ils étaient mignons... J'ai dû apprendre à les enfants à "fuir les objectifs" et à m'appeler dès que quelqu'un les prend en photo...
Et lorsqu'on participe à une animation dans un centre commercial ou un magasin, il n'est pas rare que les membres de l'équipe de communication nous filment et qu'on se retrouve en story instagram... En tant que Française, cela me fait vraiment bizarre. Mais je réalise aussi que le droit à l'image n'existe pas partout et que c'est une chance de l'avoir en France !

Lucky Sophie 19/03/2019 13:49

C'est intéressant d'avoir ce vécu d'un autre pays ! Ici aussi les enseignes filment de plus en plus souvent les animations pour les réseaux sociaux et il faut à chaque fois se manifester pour leur signaler qu'on n'a pas donné notre accord !

Esthel 18/03/2019 22:00

Tiens, c'est une question que je me pose souvent aussi. Je trouve cela délicat, quand même, ce choix activité/autorisation... Mais je n'ai pas trouvé de solution non plus !

Lucky Sophie 18/03/2019 22:19

J’imagine que les choses pourraient évoluer si on était plusieurs parents à exprimer le souhait de donner des autorisations « limitées » à certains cas de figure malheureusement pour le moment nous ne sommes pas suffisamment nombreux à nous manifester contre les cessions de droit à l’image à tout-va..,,

Fanny 18/03/2019 17:16

C'est vrai! Bcp de parents dignent les yeux fermés etnous font passer pour les arents pénibles. J'ai fréquemment ajouté des clauses à la main comme autorise pour diffusions internes (cahiers de vie par ex) ou photo de classes. Etant enseignante je oense que la plupart des profs sont comprehensifs... pour les clubs de vacances le refus de faire participer les enfants ressemble à du chantage! Pas compliqué de leur donner au moins un rôle où ils ne seront pas trop visibles ... et un peu de mauvaise pub sur tripadvisor ne fetait pas de mal!

Lucky Sophie 18/03/2019 17:25

Pour les clubs de vacances, je ne pense pas que ce soit vraiment de la mauvaise foi, mais comme tous les spectacles sont maintenant filmés, photographiés avec relais sur les réseaux sociaux et que personne ne proteste (au contraire la plupart des parents sembles ravis), les seuls parents qui ne sont pas d'accord passent pour des embêtants ! :-)

WorkingMutti 18/03/2019 15:12

Nous avons signé la cession de droit à l'image étant donné que les enfants sont en général photographiés en groupe et qu'elles ne servent pas de support à une anecdote individuelle qui pourrait servir d'objet de moquerie plus tard. La chose chose qui m'embête c'est de ne pas pouvoir choisir entre la diffusion sur des supports papiers type photo de classe, affichage dans l'école etc et la publication sur les réseaux sociaux. Pour moi, on est PAS DU TOUT dans le même cadre.

Lucky Sophie 18/03/2019 15:16

Oui complètement d'accord avec toi sur les canaux de diffusion ! Malheureusement aujourd'hui c'est une cession tous supports qu'on nous demande !

MissBrownie 18/03/2019 13:47

Le club de basket ne s'est même pas embêté de ça. Nous n'avons rien signé et ils mettent les photos sur un groupe public FB. Dans le cadre d'activités sportives ou école, cela ne me gêne pas car nos enfants ne sont pas les seuls à être photographiés. Faire ce genre d'activités inclus que si tu montes sur un podium tu seras photographié et affiché dans le journal local. Le gros soucis, c'est plutôt tout ce qu'on ne peut pas maitriser comme les autres parents ou les copains/copines. La copine de Chupa met la photo de notre fille sur instagram alors que nous lui avons interdit.
L'année dernière dans la classe de Chichi, sur les photos du blog, il y avait 1 seul élève flouté.

Lucky Sophie 18/03/2019 13:59

Oui comme toi, dans le cadre scolaire ou extra-scolaire, je me dis que ce n'est pas si grave quand ils sont photographiés en groupe et effectivement pour les compétitions sportives, ils ont aussi les honneurs de la presse locale. Mais par précaution, je préfèrerais que toutes ces photos ne se baladent pas sur le net, surtout que j'ai vu au fil des années pas mal de dérives avec notamment des animateurs de cantine qui font des Snap intégrant un ou quelques enfants ! Et les comportements d'autres parents que tu décris montrent à mon sens qu'il y a un vrai besoin d'éducation sur le respect du droit à l'image de tous côtés ! :-)

Melle Blanche 18/03/2019 12:48

Nous avons toujours donné notre accord quand il est demandé.
Car pour ce qui est des spectacles, des anniversaires chez les copains de classe, des carnavals de l'école, là aucun parent qui mitraille ne te demande si tu souhaites que ton enfant soit sur les photos, et encore moins sur les RS.

Lucky Sophie 18/03/2019 13:24

Chez nous c'est rappelé avant chaque spectacle que cela ne doit pas être diffusé sur les réseaux sociaux mais évidemment je sais que cela n'est pas respecté...

Marine 18/03/2019 12:08

Cet article me fait beaucoup réagir !
J'ai travaillé dans les institutions culturelles publiques et les questions de droit à l'image sont un calvaire pour ces institutions ! C'est vrai que c'est compliqué de faire des photos sans avoir toutes les autorisations (ce qui arrive souvent) ou de faire du cas par cas (pour ceux qui cochent non). Les institutions ont extrêmement peur de mettre des photos de leurs activités sous peine de se voir réprimander par les participants.
Mais ce qui me fait réagir c'est que l'école refuse de faire du cas par cas. En vrai c'est impossible car la personne qui floute les photos ne peut pas s'amuser à chercher sur les photos les enfants qui doivent être floutés, cela prend trop de temps et elle en manquerait sûrement plein.
En revanche ne pas donner la possibilité de choisir le canal de communication des photos m'écoeure. Ce n'est quand même pas la même chose d'avoir une photo de classe pour le cadre privé et une photo qui se retrouve sur les réseaux sociaux ! Et même légalement... il faudrait que cette école se renseigne... il me semble bien que chaque événement doit avoir une autorisation spécifique... Ou bien cela doit être détaillé ligne par ligne dans une même demande afin que les parents puissent dire oui pour tel évènement et non pour un autre.

Lucky Sophie 18/03/2019 13:23

Je sais que le sujet est extrêmement compliqué ! Et je ne jette pas la pierre à ces différentes institutions, qui veulent éviter tout risque juridique, j'étais juste étonnée d'être à chaque fois la seule à cocher non !
Et il m'a été expliqué que malheureusement la nuance internet et réseaux sociaux est illusoire car par exemple pour les photos de classe, elles se retrouvent toutes sur le net avec des sites comme trombi.com !

Charlotte - Enfance Joyeuse 18/03/2019 12:00

Je comprends ton ressenti. Je trouve aussi qu'on demande beaucoup d'autorisations (partout et très souvent) pour les enfants. Et je trouve ca dommage qu'on y soit un peu obligés par la force des choses au risque de priver son enfant d'une activité...

Lucky Sophie 18/03/2019 13:26

Le sujet n'est pas simple et d'autant plus que la technologie évolue tellement vite, que les questions ne se posent plus aujourd'hui comme il y a 10 ans seulement. Quand tu vois que des élèves filment leur prof et diffusent cela sur Snapchat, il y a une sacrée éducation sur le respect du droit à l'image à faire à tous les niveaux !

Milie 18/03/2019 11:54

C'est exactement pour ça que j'ai lâché l'affaire sur les RS.
Moi je faisais attention mais :
- pas la famille
- c'était compliqué en opé ou en déplacement
- l'école et les activités

Milie 18/03/2019 11:53

C'est exactement pour ça que j'ai lâché l'affaire sur les RS.
Moi je faisais attention mais :
- pas la famille
- c'était compliqué en opé ou en déplacement
- l'école et les activités

Lucky Sophie 18/03/2019 11:59

C'est clair que c'est bien compliqué à faire respecter !

Celine 18/03/2019 09:52

En tant qu enseignante, je fais pleinement confiance à l utilisation des photos par mes collègues pour mes enfants : classe, affiche lors des portes ouvertes, compte rendu d activité avec les enfants, film en EPS pour correction des posture, etc.
Par contre je coche non systématiquement pour diffusion sur internet. Les deux questions sont souvent distinctes d ailleurs. Il y a une grande difference et il ne faut pas exclure les enfants des travaux de groupe avec support photo.

Lucky Sophie 18/03/2019 09:53

Chez nous pas de distinction quelque soit le support, on doit tout accepter si on veut avoir une simple photo de classe !

Claire7799 18/03/2019 09:28

Je trouve ça dingue... Pour l'instant, entrée en crèche, nous avons coché non pour la diffusion de photos sur les réseaux sociaux mais oui pour le reste (presse écrite, newsletter de la crèche...) en se disant justement qu'il risquait d'être exclu, je note qu'on a eu raison... Je pense que beaucoup ne se rende pas compte des risques d'exposer leurs enfants.

Lucky Sophie 18/03/2019 09:36

Oui j'étais étonnée d'apprendre à chaque fois qu'on était les seuls parents à avoir coché non et que du coup, il ne peut pas y avoir de traitement spécial pour un seul enfant. Si on coche non, cela exclut automatiquement les enfants des différents spectacles et activités où il y a des prises de vues ou des films !

Madame 18/03/2019 08:22

Ton article me parle, j'ai dû me fâcher avec la mairie qui avait repris des photos du foot sauf que nous avions refusé la diffusion des photos.... et notre fils s est retrouvé dans le journal local.
Maintenant on accepte dans le cadre de l'école (notamment pour la photo de classe, les séjours linguistiques, le Père Noël...) mais je refuse dans le cadre sportif s'il y a diffusion sur les réseaux sociaux. Bises

Lucky Sophie 18/03/2019 08:50

Oui c’est vraiment pas évident ! Nous si on refuse dans le cadre sportif, ça exclut nos enfants de toutes les photos de groupe avec leur équipe :-/ Photos qui ne sont même pas adressées aux parents et sont à récupérer sur la page Facebook du club...

Adeline 18/03/2019 06:43

Coucou !

Au début, j'avais aussi mis non sur cette question, mais on m'a expliqué tout ça, comme pour la photo de classe.
Choisir entre le droit à l'image ou les activités ?
Voilà le choix dont on est réduit, nous, en tant que parent.

J'ai donc changé mon choix, heureusement, il n'y a pas de réseaux sociaux, ni de blogs à l'école, donc l'image reste essentiellement à l'école, donc ça me va.
Mais qu'en est t-il des autres écoles ?
C'est une véritable question dont on ne parle pas assez.

Lucky Sophie 18/03/2019 08:52

Exactement ! Je trouve qu’il devrait y avoir possibilité de mieux protéger le droit à l'image de nos enfants sans qu’ils soient systématiquement pénalisés si on restreint l’utilisation de leur image !