Lucky Sophie blog famille voyage

Maman à Lyon - Activités enfant et ados

Se libérer de la charge mentale sur les enfants

Pendant les vacances, en plus de livres pour le boulot, j'ai lu ces deux livres de développement personnel Se libérer de la charge mentale et J'arrête d'être parfaite ! aux éditions Eyrolles.

Je ne suis pas une grande fan de livres de développement personnel, mais quand le sujet m'intéresse, comme c'était le cas ici, je suis happée par leur lecture.

Et j'ai vraiment beaucoup apprécié le livre "Se libérer de la charge mentale" par Laurence Bourgeois, qui, au travers du portrait fictif de Rosita (en référence à la maman cochon débordée du film de Tous en Scène...), évoque des situations malheureusement bien connues par certaines d'entre nous : "Je dois penser pour tout le monde ici !".

Se libérer de la charge mentale sur les enfants

Derrière Rosita se dresse le portrait de toutes les femmes actives du XXIe siècle atteintes d'un mystérieux syndrome : l'association d'une formidable aptitude à tirer sur la corde mêlée à une incapacité totale à tirer la sonnette d'alarme. A râler de devoir tout gérer, sans jamais solliciter de soutien. A déplorer de mener une vie à mille à l'heure, tout en continuant d'appuyer sur l'accélérateur.

Baisser son niveau d'exigence, accepter l'imperfection et apprendre à dire non

Ce que ces deux livres concordent à dire, c'est que si nous, les mamans, frôlons régulièrement la case burn-out, c'est parce qu'on veut tout faire et tout faire parfaitement.

Je me revois 8-9 ans en arrière, alors maman de deux jeunes enfants rapprochés, à courir dans tous les sens pour arriver à tout faire dans trop peu de temps : faire des étincelles au boulot pour booster ma carrière, avoir du temps pour profiter de ma famille et profiter de mes bébés qui grandissent trop vite, caser toutes les tâches ménagères et administratives pour avoir une maison propre et rangée, tout en manquant cruellement de sommeil.

Avec en prime d'incessants grains de sable qui viennent en permanence perturber l'organisation laborieusement mise en place.

C'était mission impossible.

Il a fallu progressivement que je m'habitue à baisser mon niveau d'exigence, à accepter l'imperfection, à demander de l'aide et à déléguer, et même à apprendre à dire non sans culpabiliser, comme le conseille le livre Se libérer de la charge mentale.

Se libérer de la charge mentale sur les enfants

Sauf que dans le livre, on se donne une semaine pour guérir du syndrome de Rosita et qu'à moi, toute seule, ça m'a pris bien des années... (et ce n'est pas encore tout à fait fini, il y a des périodes de rechute !).

L'idée n'est bien entendu pas de se laisser aller, mais de savoir où sont ses priorités : lire une histoire avec son enfant ou étendre le linge, etc... C'est d'ailleurs, ce que nous incite à faire le livre J'arrête d'être parfaite ! 21 jours pour lâcher prise, l'idée est de choisir le chemin de la joie et l'amour, plutôt que s'enfermer dans une spirale où on s'épuise et on s'aigrit à ne jamais arriver à tout faire parfaitement bien.

Plus facile à dire qu'à appliquer au quotidien, je vous l'accorde, surtout quand on est perfectionniste depuis bien des années...

Se libérer de la charge mentale sur les enfants

Ma façon à moi de me libérer de la charge mentale, c'est d'élever mes enfants en leur apprenant à être autonomes, et de leur transférer une partie des responsabilités qui les concernent et qui sont trop nombreuses pour une seule tête. Notre leitmotiv : à plusieurs, on est plus forts et on risque moins d'oublier quelque chose !

Attention, il n'est bien sûr pas question de priver les enfants de l'insouciance de leur enfance, je veux qu'ils jouent, qu'ils profitent, qu'ils soient heureux. Mais au même titre qu'un couple forme une équipe, une famille est une équipe où on s'entraide pour profiter ensemble au mieux.

Et alors que les enfants ont des heures et des heures de libre, ils voient bien que leurs parents ont toujours quelque chose à faire, notamment pour eux.

En plus du travail, les parents doivent veiller à payer les factures, avoir une maison propre et rangée, un frigo plein, des vêtements et des chaussures toujours à la bonne taille pour les enfants (alors qu'ils n'arrêtent pas de grandir ! Grrr !), des solutions pour occuper les enfants pendant leurs 16 semaines de vacances alors que les parents n'en ont que 6... et cela ce n'est qu'une partie de la to-do-list qui ne désemplit jamais.

Ainsi, au même titre que les enfants sont invités à participer aux tâches ménagères progressivement en fonction de leur âge (ranger leur chambre, faire leur lit, mettre le couvert, vider le lave-vaisselle, ranger leur linge, descendre la poubelle...), je leur demande d'être responsables de petites tâches qui les concernent, au sujet de l'école, des activités extra-scolaires et des invitations chez les copains.

Par exemple, ils ont pour mission de préparer et ranger leurs affaires pour les activités extra-scolaires. Ce n'est pas grand-chose pour eux, et pour moi, me libérer de cette petite tâche x 3 enfants est déjà un petit allègement.

Evidemment, déléguer n'exclut pas le contrôle, mais c'est bien plus rapide pour moi de vérifier avant de partir que le sac contient bien le maillot et la serviette, que d'avoir eu à le faire moi-même.

Apprendre à déléguer permet de dégager du temps pour soi, par exemple pour lire !

Apprendre à déléguer permet de dégager du temps pour soi, par exemple pour lire !

Quand ils rentrent de l'école, ils ont pour mission de me montrer les mots à signer, quand ils vont à l'étude, je leur demande de préparer eux-mêmes leur goûter, quand ils sont invités à un anniversaire, je leur demande de réfléchir au cadeau, quand ils vont dormir chez un copain, je leur demande de préparer leurs affaires, idem quand on part en vacances...

Quand ils finissent leur tube de dentifrice, ils le remplacent et vérifient s'il y en a encore en réserve et sinon on le note sur la liste de courses... Ce qui permet d'éviter de limiter les courses d'urgences les soirs déjà chargés...

Toutes ces petites missions, dont ils ont la responsabilité, sont faisables à leur niveau (ce n'est pas difficile) et comme cela est important pour eux d'avoir un bon goûter ou d'offrir un chouette cadeau à leur copain, ils s'en chargent plutôt bien (même s'il y a quelques petits couacs de temps en temps et qu'il nous faut passer derrière).

D'ailleurs, je dois remercier Marie Kondo, avec ses préceptes sur le rangement : avoir une maison désencombrée et avec une meilleure logique de rangement aide énormément les enfants dans leur autonomie.

Et comme ils se rendent bien compte que les missions qu'ils mènent à bien nous aident énormément, cela est finalement aussi gratifiant pour eux !

 

Et vous, comment arrivez-vous à vous libérer de la fameuse charge mentale qui épuise les parents ?

Se libérer de la charge mentale sur les enfants

livres reçus en service de presse

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Lucky Sophie

Maman lyonnaise de 3 enfants (la Miss 15 ans, le p'tit gars 13 ans et P'tit Lucky 9 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents (sorties, jeux, voyages). En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Beatrice 09/08/2018 09:13

C est "rassurant" de lire ton article, de voir que nous ne sommes pas des cas isolés: OUI beaucoup de mamans ont également le cerveau qui tourne 24/24, OUI ca se soigne (

Lucky Sophie 09/08/2018 09:16

Je crois que c'est plus fort que nous et ça nous demande pas mal d'efforts pour penser aussi à nous ! :-)

Dinette et Paillettes 08/08/2018 09:05

Un chouette article ! Et deux livres qui vont assurément rejoindre ma liste des "à lire" ! Pour ma part, "diminuer ma charge mentale" est un de mes axes de changement.. Je suis consciente que je ne pourrai pas tenir ce rythme sur la durée mais n'arrive pas encore à faire en sorte que les choses changent !

Lucky Sophie 08/08/2018 09:21

Merci ! <3 C'est vraiment pas évident... mais tellement salutaire ! Courage !

Ysaline 07/08/2018 17:16

Bonjour,

Merci pour cet article.
Je crois que j'ai un long chemin à faire et que je ferais bien de lire le livre que vous venez de terminer.

Belle fin de journée.

Ysaline 07/08/2018 20:54

Merci !

Belle soirée !

Lucky Sophie 07/08/2018 18:14

Et bien bon courage alors pour ce chemin qui n'est pas simple mais en vaut la peine !

Shirley 07/08/2018 14:31

Bonjour!

C'est la première fois que je commente un de vos articles, mais c'est très riche ce que vous écrivez. Je pense que le sujet de la charge mentale est trop peu aborder. Il devrait être beaucoup plus rappelle aux femmes de ce libérer un peu de cette charge.
Personnellement, j'ai parfois de la peine à dormir le soir tellement je pense aux choses à faire ou de revoir ma journée si je n'ai rien oublié. Je travail dessus pour éviter ce genre de moment de solitude, dans mon lit les yeux grands ouverts regardant le plafond.

J'ai décidé de ne plus me prendre trop la tête, surtout avec le ménage. Il y a les indispensables à faire chaque jour. Ca me prend quelques minutes et je suis ensuite tranquille. Et ensuite, les salles-de-bains et les sols 1x par semaine. J'essaye de faire ranger les enfants chaque jour leur jouets pour éviter d'être enterré sous une piles de peluche et autres gadgets. Ca me prend un peu de temps, certes, mais c'est moins envahissant dans mon esprit que de voir tout traîner dans le salon une fois les enfants au lit. J'essaye de faire les choses tout de suite, plutot que me dire "je ferais plus tard" (comme ranger la corbeille de linge propre,etc...)

Je ne suis pas une mère parfaite, et je n'essaye plus de l'être. Je veux juste être une mère aimante. Une mère qui profite de ses enfants, de son mari. Qui passe de beau moment en famille. J'ai fais des enfants pour être avec eux!!!!

Encore merci pour ce bel article!!

Lucky Sophie 07/08/2018 14:36

Merci beaucoup pour ce témoignage ! <3 L'équilibre n'est pas simple à trouver et on a tellement de responsabilités en tant que parents, mais les enfants grandissent tellement vite aussi que c'est maintenant qu'il faut profiter du temps avec eux !

Miss Zen 07/08/2018 12:52

Loin, loin, loin du compte ! Mais ta méthode m'inspire.....

Lucky Sophie 07/08/2018 13:41

C'est vital de ne pas être totalement indispensable ! ;-) Bon courage !!