Lucky Sophie

Blog maman pour s'amuser et voyager en famille !

En sécurité

En sécurité. Je crois que c'est le premier conseil qu'on donne aux jeunes parents avant même que la bébé naisse.

"Pour les débuts, préférez un petit couffin au grand lit, le bébé aime bien pouvoir toucher les parois, ça lui rappelle quand il était dans votre ventre, il s'y sent en sécurité..."

"Ne vous préoccupez pas des remarques de vos mère et belle-mère, parfois un tout-petit pleure non pas parce qu'il a faim ou que sa couche est sale, mais parce qu'il a besoin d'être dans vos bras, contre vous, il se sent en sécurité".

 

En sécurité. C'est le mot qui m'a le plus marquée quand je suis devenue responsable de ce petit être de 50 cm que j'avais tellement désiré, c'était maintenant à moi dans chaque décision de faire en sorte qu'il soit en sécurité, qu'il se sente en sécurité.

 

Etre la main qui le retient quand il s'assoit pour les premières fois et qu'il tombe en arrière, être le doigt tendu auquel il s'accroche pour les premiers pas, être la main qui l'accompagne sur le passage piéton, être les bras ouverts pour le consoler du premier bobo, trouver la bonne personne à qui le confier en toute sécurité...

Toutes ces choses qui me paraissaient bien compliquées à l'époque me semblent si simples désormais, face à l'immensité de la tâche qui est d'assurer la sécurité de mes enfants aujourd'hui.

En sécurité

Ce samedi matin quand Facebook m'a demandé si j'étais en sécurité, je ne savais pas trop quoi faire, cliquer sur oui ou pas. Bien sûr, cette petite application a été bien utile pour nous rassurer les uns les autres suite à l'horreur de vendredi.

Mais tous ces gens qui s'apprêtaient à se détendre vendredi soir autour d'un verre, devant un bon petit plat, à un concert ou à un match devaient innocemment se penser en sécurité (malgré le 11 septembre, malgré Madrid en 2004, malgré Charlie Hebdo)...

 

Quand les p'tits loups m'ont demandé si nous on était en sécurité, je me suis retrouvée devant la même interrogation intérieure. Bien sûr, je me suis voulue rassurante auprès d'eux. Mais en fait nous qui vivons en centre ville d'une très grande ville et qui sortons beaucoup dans des lieux où il y a toujours de la foule -des concerts, des spectacles, des salons-, nous aurions pu tout à fait être les disparus de vendredi.

 

Alors, pas question de céder à la psychose, de ne plus sortir ou de regarder son voisin de métro de travers, nous continuerons à vivre comme avant, sans pourtant pouvoir se sentir aussi insouciants quant à la sécurité de nos enfants.

 

Ce matin, cet oiseau est venu chanter sous nos fenêtres, pendant les quelques minutes où nous l'avons écouté, j'ai failli penser que la douleur poignante de ce 13 novembre n'était qu'un vilain cauchemar... Si seulement.

Les flammes de nos bougies ont brillé pour tous ceux qui ont été touchés de près ou de loin par l'horreur de vendredi, nous pensons à vous...

Les flammes de nos bougies ont brillé pour tous ceux qui ont été touchés de près ou de loin par l'horreur de vendredi, nous pensons à vous...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lucky Sophie

Parisienne de cœur & lyonnaise d'adoption, maman de 3 enfants (la Miss 12 ans, le p'tit gars 10 ans et P'tit Lucky 6 ans), j'ai envie de partager, dans la bonne humeur, bonheurs, galères et bons plans de parents ! En général, j'accumule les pas-de-bol d'où le titre de ce blog... pour conjurer le sort !
Voir le profil de Lucky Sophie sur le portail Overblog

Commenter cet article